Héraldique
Blason Beaujon
Glossaire

Blasonnement
Top of page
Haut

Bottom of page
Bas

Vocabulaire héraldique : exemples


Toutes les illustrations de mon glossaire héraldique sur une seule page, alphabétiquement, en français, avec description et blasonnement. Voir le glossaire lui-même avec la traduction du sujet de chaque illustration.

abaissé


Disposé plus bas que la position normale.

Blasonnement : D’argent à la fasce ondée et abaissée d’azur.
abbé


Armes d’un abbé français imaginaire.

Blasonnement : De sable au lion d’or armé et lampassé de gueules à la bordure du dernier chargée de huit fleurs de lys d’or.
abeille


Sous le Premier Empire, le blason des grandes villes comportait obligatoirement un chef de gueules chargé de trois abeilles d’or.

Blasonnement : D’azur à la ruche d’or au chef cousu de gueules chargé de trois abeilles aussi d’or.
abîme


L’abîme est le centre ou le cœur de l’écu.

Blasonnement : Voir la page «Héraldique» pour plus de détails.
aboutés


Se dit de pièces allongées qui se touchent par le bout ou le sommet. Voir aussi appointés.

Blasonnement : D’azur à la bande d’or chargée de deux amphores aboutées de gueules posées ans le sens de la bande.
accolés


Qui se touchent latéralement.

Blasonnement : D’or à cinq fuseaux de gueules accolés.
accorné


S’applique à la couleur des cornes d’un animal.

Blasonnement : D’or au rencontre de taureau de sable accorné de gueules.
accosté


Accosté et flanqué sont à peu près synonymes.

Blasonnement : D’azur à la clef d’argent accostée de deux diamants d’or.
adextré


La figure principale est accompagnée d’une autre figure à dextre.

Blasonnement : De gueules au calice d’argent adextré d’une étoile (6) du même.
adossé


Deux figures (souvent des animaux) dos à dos.

Blasonnement : D’azur à deux bars adossés d’argent.
affaissé


Courbure convexe vers le bas. C’est le contraire de voûté.

Blasonnement : D’argent au chef affaissé de gueules.
affronté


Deux figures (généralement des animaux) face à face.

Blasonnement : De gueules à deux lions affrontés d’or.
agité


Partition en forme de vagues.

Blasonnement : Coupé agité d’argent et d’azur.
agneau


Se représente de profil. L’agneau pascal tient une bannière et est souvent auréolé. Un agneau de pourpre sur champ d’argent symboliserait l’innocence et la douceur.

Blasonnement : D’argent à l’agneau pascal passant de pourpre auréolé d’or et tenant dans sa patte dextre une bannière de gueules fûtée d’or.
aigle


L’aigle est féminine en héraldique.

Blasonnement : D’argent à l’aigle de sable becquée et membrée de gueules.
aiglette


Petite aigle, généralement en nombre.

Blasonnement : D’or à six aiglettes de gueules (3,2,1).
aiglette de mer (saffre)


Peut être un cormoran. Le mot saffre (ou safre selon Littré) est tombé en désuétude.

Blasonnement : D’or à un saffre de sable tenant dans ses serres un poisson d’argent.
aiguisé


Pointu à chaque extrémité.

Blasonnement : De gueules au pairle aiguisé d’or.
ailé


Se dit d’une figure (oiseau etc.) dont les ailes sont d’une autre couleur.

Blasonnement : De gueules à l’ange d’argent ailé d’or.
ajouré


Se dit des tours ou château dont les fenêtres sont d’un émail différent.

Blasonnement : D’azur à la tour d’argent crénelée de cinq pièces ajourée de gueules.
alérion


Petite aigle sans bec ni griffes.

Blasonnement : D’or à l’alérion de sable.
alésé


Raccourci à chaque extrémité.

Blasonnement : De gueules au chevron alésé d’or.
allumé, animé


S’applique à des animaux dont l’œil est d’un émail différent du reste du corps.

Blasonnement : D’azur à la tête d’aigle d’argent allumée de gueules.
amphisbène, amphistère


Animal fantastique représentant un dragon (serpent ailé et membré), dont la queue, qui forme une volute, se termine également par une tête de serpent.

Blasonnement : D’or à une amphisbène de sinople armée d’argent et lampassée de gueules.
anché


Base courbe.

Blasonnement : D’argent à la fasce anchée de gueules.
ancolie


Fleur très stylisée à peu près en forme de clochette, toujours avec la tige en haut.

Blasonnement : D’or à l’ancolie d’azur.
ancre


L’ancre a une traverse nommée trabe, et parfois un câble nommé gumène.

Blasonnement : D’azur à l’ancre d’argent avec sa trabe d’or et sa gumène de gueules.
ancré -e


S’applique aux croix, sautoirs etc. lorsque leurs extrémités sont terminées en double pointes recourbées.

Blasonnement : D’or à la bande alésée ancrée de sable.
anille


Fer de moulin entraînant la meule. Meuble très répandu en Suisse. On trouve deux dessins différents de l’anille, représentés dans mon exemple. Un blason réel n’en montrerait qu’un seul type.

Blasonnement : D’azur à deux anilles d’or, l’une en chef et l’autre en pointe, séparées par une divise d’argent.
anille à  l’antique


Ancre murale, ou de façade: deux portions de cercle adossés réunis au centre par un tirant servant à maintenir ou consolider un mur. Il y a souvent confusion entre ce meuble et l’anille du moulin, qui a un vide carré entre les deux portions de cercle (voir anille).

Blasonnement : De gueules à l’anille d’or.
annelets


Petits anneaux, généralement en nombre.

Blasonnement : D’azur à trois annelets d’argent enlacés.
antélope


Animal chimérique au corps de cerf, à la tête de dragon pourvue de cornes droites et à une longue queue de lion. Rare sauf dans les armoiries anglaises.

Blasonnement : De sinople à l’antélope rampante d’argent onglée et accornée d’or, allumée et lampassée de gueules.
appointés


Se dit de figures dont les bouts pointus se touchent ou convergent en un même point. Voir aussi aboutés.

Blasonnement : De sinople à trois dagues d’argent gardées d’or posées en pairle et appointées en abîme.
aquilon


Aquilon, ou Borée, représente un vent qui souffle fort.

Blasonnement : D’azur à un aquilon d’argent.
arbalète


Arme médiévale à la corde tendue qui lance des traits.

Blasonnement : De gueules à l’arbalète d’or cordée d’argent.
argent (d’)


L’un des deux métaux héraldiques. L’argent se représente en couleur blanche.

Blasonnement : D’argent plain.
armé


S’applique aux griffes des animaux lorsqu’elles sont d’un émail différent.

Blasonnement : De gueules au léopard lionné d’or armé d’azur.
armes parlantes


Armes comportant des figures qui expriment plus ou moins complètement le nom du possesseur de ces armes: un coq pour Lecoq, un bœuf sur un gué pour Oxford, un château pour Castille, etc.

Blasonnement :
arraché (arbre)


Arbre dont on voit les racines.

Blasonnement : D’or à l’arbre arraché de sinople.
arraché (tête ou membre d’animal)


Tête ou membre représentés sans le corps de l’animal.

Blasonnement : De pourpre à la tête de lion arrachée lampassée de gueules.
arrêté


Se dit de tout quadrupède posé sur ses pieds sans mouvement.

Blasonnement : De gueules au chien arrêté d’argent.
assis


Sur son séant.

Blasonnement : D’or à l’ours de sable armé d’argent et lampassé de gueules assis sur une terrasse du dernier.
auréolé, nimbé


Les saints et les anges sont le plus souvent auréolés. L’auréole est un cercle ou un anneau placé derrière la tête du saint.

Blasonnement : De sinople au buste de saint d’argent auréolé d’or.
azur (d’)


Émail représenté en couleur bleue.

Blasonnement : D’azur plain.
badelaire


Le badelaire est une sorte de cimeterre, sabre à lame large et courbe.

Blasonnement : De gueules au badelaire d’argent posé en bande.
balance


Symbole de la justice.

Blasonnement : De gueules à la balance d’or.
bande


Une pièce honorable. La bande va de gauche (dextre) en haut à droite en bas.

Blasonnement : D’argent à la bande de gueules.
bandé -e


Écu divisé en bandes. Il y en a six par défaut. Si leur nombre est différent, il faut le blasonner. La première couleur est celle de la bande du chef à dextre.

Blasonnement : Bandé d’azur et d’or.
bandé de 4 pièces


On doit blasonner le nombre des pièces lorsqu’elles sont différente de six.

Blasonnement : Bandé d’azur et d’or de quatre pièces.
bannière


Une bannière est un étendard étroit dans le sens vertical. Bannières et guidons sont par défaut orientés à senestre.

Blasonnement : D’azur à la bannière de gueules bordée d’or et fûtée d’argent.
barbé


S’applique à la couleur de la barbe d’un homme. S’applique aussi au coq, à la chèvre et au dauphin.

Blasonnement : De sinople à la tête d’homme d’argent barbée de sable et coiffée d’un turban d’or.
barre


Une pièce honorable. La barre va de droite (senestre) en haut à gauche en bas.

Blasonnement : D’argent à la barre de gueules.
barré -e


Écu divisé en barres. Il y en a six par défaut. Si leur nombre est différent, il faut le blasonner. La première couleur est celle du chef à dextre.

Blasonnement : Barré d’or et d’azur.
basilic


Animal fantastique : dragon à la tête de coq. Ses ailes sont normalement munies de plumes et non membranées comme celles du dragon.

Blasonnement : De gueules au basilic d’argent.
bastillé


Crénelé vers le bas.

Blasonnement : De sinople à la fasce bastillée d’or.
batail


Battant de cloche.

Blasonnement : D’azur à la cloche d’or au batail de gueules.
bâton


Cotice alésée placée en bande par défaut ou en barre.

Blasonnement : D’or au bâton de sable.
bâton d’Esculape (ou d’Asclepios)


Un serpent enroulé autour d’un bâton. C’est le symbole de la médecine. Voir aussi caducée.

Blasonnement : De gueules au bâton d’Esculape d’argent.
bêche


La bêche est le plus souvent posée en pal, le fer en bas.

Blasonnement : De sinople à la bêche d’argent posée en bande.
becqué


S’applique à des oiseaux dont le bec est d’une couleur différente.

Blasonnement : D’azur à la tête d’aigle d’argent becquée d’or.
bélier


Le bélier est passant par défaut.

Blasonnement : De gueules au bélier saillant d’argent accorné et onglé d’or.
besant


C’est un disque plein, toujours de métal (argent ou or) sur fond d’émail. Dans le cas contraire c’est un tourteau.

Blasonnement : D’azur au besant d’argent.
bicéphale


Animal à deux têtes, principalement l’aigle. On trouve des aigles bicéphales dans de nombreuses armes germaniques.

Blasonnement : D’or à l’aigle bicéphale de gueules becquée et membrée de sable.
billette


Petit rectangle vertical, généralement en nombre.

Blasonnement : D’or à 5 billettes de sable (3,2).
bisse


Serpent à plusieurs volutes. Voir aussi guivre.

Blasonnement : D’azur à la bisse d’or.
bissé -e


Animal dont la partie postérieure est la queue d’un serpent. Assez rare. Peut se confondre avec «dragonné».

Blasonnement : De pourpre au lion bissé d’or armé et lampassé de gueules.
bordé


S’applique à la bordure d’un meuble. C’est la même chose que «fileté».

Blasonnement : D’argent au pal de gueules bordé d’or.
bordure


Pièce honorable qui environne le bord de l’écu dont elle occupe environ la sixième partie.

Blasonnement : D’argent à la bordure de gueules.
bouclé


Anneau nasal d’un animal. Le buffle a généralement un anneau, le taureau n’en a pas.

Blasonnement : D’argent au rencontre de buffle bouclé d’or.
boule


C’est un tourteau en relief, ombré.

Blasonnement : D’or à la boule d’azur chargée d’une aigle d’argent.
bouquetin


Surtout rencontré dans les armes des régions alpines.

Blasonnement : D’azur au bouquetin d’or onglé et accorné d’argent et lampassé de gueules.
bourdon


Bâton à l’usage des pèlerins.

Blasonnement : De sinople au bourdon de pèlerin d’or posé en bande.
bouterolle


C’est la garniture métallique de l’extrémité d’un fourreau de glaive ou de sabre.

Blasonnement : De gueules à la bouterolle d’argent.
boutonnée


S’applique à une rose héraldique dont le centre est de couleur différente.

Blasonnement : D’azur à la rose d’or boutonnée de gueules.
brebis


La brebis n’a pas de cornes, mais contrairement au mouton, elle est toujours représentée paissante.

Blasonnement : D’azur à la brebis d’or sur une terrasse d’argent.
bretessé


Crénelé des deux côtés.

Blasonnement : De gueules à la fasce bretessée d’or.
briquet


Représentation stylisée d’un objet que l’on frappait contre un silex pour obtenir des étincelles. Le briquet était une partie essentielle des armes à feu.

Blasonnement : De sable au briquet d’or.
brisé


Se dit principalement des chevrons qui sont séparés à leur sommet, ou dans une de leurs branches, et laissent voir le champ au point de leur disjonction.

Blasonnement : D’azur au chevron brisé d’or.
brochant


Recouvrant les éléments qui sont en dessous.

Blasonnement : D’argent au sautoir d’azur au lion d’or brochant.
broye


Outil servant à broyer le chanvre.

Blasonnement : De sinople à la broye d’or.
burelé de 12 pièces


Nom du fascé lorsqu’il a dix pièces ou plus.

Blasonnement : Burelé de 12 pièces d’argent et de gueules.
burelle ou burèle


Fasce mince, toujours utilisée en nombre pair. Quand il n’y en a qu’une, c’est une divise. En nombre impair, ce sont des trangles.

Blasonnement : D’argent à quatre burelles d’azur.
buste


Tête et partie supérieure du corps humain.

Blasonnement : D’or au buste d’homme au naturel habillé d’azur.
bœuf


Le bœuf héraldique est passant par défaut. Il a toujours la queue pendante, contrairement à la vache qui l’a le long du corps.

Blasonnement : De sinople au bœuf d’or onglé et accorné d’argent.
cabré


Cheval ou cerf dressé sur ses jambes arrière. Pour d’autres animaux, on dirait «rampant». voir cet article.

Blasonnement : D’or au cheval cabré d’argent.
caducée


Bâton d’Hermès ou de Mercure, symbole de la médecine.

Blasonnement : D’azur au caducée d’or.
calice


Coupe où se fait la consécration du vin pour la communion.

Blasonnement : De pourpre au calice d’argent.
canette


Caneton, souvent représenté en nombre.

Blasonnement : D’azur au pont de trois arches d’argent à trois canettes du même becquées et membrées d’or passantes sur le pont.
cannelé


Bords arrondis en feston. Les formes arrondies sont en dehors et les pointes des demi-cercles en dedans. C’est le contraire de l’engrêlé.

Blasonnement : D’or au chef cannelé de gueules.
canton


Partition carrée placée soit à dextre (par défaut) soit à senestre dans l’un des angles du chef de l’écu. On donne aussi le nom de canton aux espaces carrés laissés libres sur un écu dont le centre est occupé par une croix (voir ce terme). Le canton est donc plus petit que le quartier. Placé à dextre, C’est un franc-canton.

Blasonnement : D’azur au canton senestre d’or chargé d’une fleur de lys de sable.
cantonné


Signifie qu’une croix ou un sautoir est accompagné, dans ses angles, de quatre autres figures.

Blasonnement : D’azur à la croix de gueules cantonnée de quatre aiglettes d’argent.
caparaçon, caparaçonné


Caparaçonné se dit pour indiquer qu’un cheval figuré dans une armoirie est tout harnaché et couvert d’étoffes riches. Le caparaçon proprement dit est plus qu’une simple couverture, c’est une protection épaisse matelassée.

Blasonnement : D’or au chevalier d’argent tenant une lance de gueules guidonnée du même et monté sur un cheval de sable caparaçonné d’azur, sellé et bridé d’or.
capuchonné, chaperonné


Coiffé d’un capuchon. Terme qui s’applique essentiellement au faucon utilisé à la chasse.

Blasonnement : D’azur au faucon d’or capuchonné et longé de sable.
carnation


Émail récent, mais peu héraldique pour représenter la peau humaine (dite blanche...).

Blasonnement : De carnation plain.
carreau


Petit carré, généralement en nombre.

Blasonnement : D’or à six carreaux de sable (3,2,1).
casque, heaume


Le casque se trouve surtout dans les ornements extérieurs, mais on le trouve parfois dans l’écu lui-même. Casque de chevalier. Le blason indique sa position. Il est taré de face pour les personnages d’importance, puis de trois-quarts ou de profil suivant le rang du porteur de l’écu. D’après certaines règles fixes, on peut selon sa position, ou tare, et le nombre des grilles qui le forment, reconnaître le titre que porte un gentilhomme.

Blasonnement : De sinople, au casque d’argent taré de trois-quarts.
cerbère


Animal fantastique représentant un chien à trois têtes dont l’une contournée, la queue se terminant par une tête de serpent.

Blasonnement : De gueules au cerbère d’argent lampassé d’azur.
cerclé (tonneau, barrique)


S’applique à un tonneau, une barrique, une seille etc.

Blasonnement : De gueules au tonneau d’or cerclé de sable.
cerf


Le cerf est représenté le plus souvent passant; cabré ou courant, il est dit élancé. Il peut aussi être couché ou paissant. Pour indiquer la couleur de ses bois, on dit ramé.

Blasonnement : De sinople au cerf élancé d’argent ramé d’or.
champagne


Pièce qui occupe le bas de l’écu dans la proportion d’un quart environ de sa hauteur. La ligne de division horizontale est droite.

Blasonnement : D’or à la champagne de sinople.
chapé


Se dit de l’écu divisé par deux lignes diagonales jointes au milieu du bord supérieur, donc la pointe en haut, et qui se terminent l’une à l’angle dextre, l’autre à l’angle senestre, de sorte que le champ paraît comme un chevron rempli. C’est l’opposé du chaussé.

Blasonnement : D’azur chapé d’or.
chapé-ployé


C’est un chapé dont les diagonales sont courbes, donnant une impression de rideau.

Blasonnement : De gueules chapé d’argent.
chapeau de fer


Casque de soldat.

Blasonnement : De gueules au chapeau de fer d’argent.
château


Le château peut prendre des formes variées. Quand elles sont particulières (nombre de tours, de fenêtres, toiture etc., il faut les blasonner. Par défaut, le château a deux tours crénelées de trois créneaux.

Blasonnement : D’azur au château d’argent maçonné de sable, ajouré et ouvert du champ.
chaudière, chaudron


Récipient de cuisine.

Blasonnement : De sable à trois chaudières d’or.
chaussé


Se dit de l’écu divisé par deux lignes diagonales partant des angles supérieurs de l’écu pour se rejoindre en pointe. C’est l’opposé du chapé.

Blasonnement : D’azur chaussé d’or.
chaussé-ployé


Se dit d’un chaussé dont les diagonales sont courbes.

Blasonnement : De gueules chaussé-ployé d’argent.
chausse-trape


Arme défensive en forme de tétraèdre composée de quatre pointes, que l’on mettait au fond d’une fosse ou que l’on semait sur la route. Les chevaux et les hommes se blessaient en marchant dessus, une des quatre pointes se trouvant nécessairement vers le haut.

Blasonnement : De pourpre à la chausse-trape d’argent.
chauve-souris


Assez rare en héraldique, la chauve-souris est présentée de front les ailes étendues, généralement de sable.

Blasonnement : D’or à trois chauves-souris de sable l’une sur l’autre.
chef


Pièce honorable formant la partie haute de l’écu. Voir la page «héraldique».

Blasonnement : D’argent au chef de gueules.
chef-chevron


Combinaison d’un chevron et du chef.

Blasonnement : D’argent au chef-chevron de gueules.
chef-pal


Combinaison d’un pal et du chef.

Blasonnement : D’argent au chef-pal de gueules.
chêne


C’est l’arbre le plus répandu en France. Voir aussi «englanté».

Blasonnement : D’argent au chêne de sinople.
cheval


Le cheval est une figure extrêmement répandue en héraldique. On le trouve dans de nombreuses positions: passant, cabré, effaré, élancé, gai. Voir ces articles.

Blasonnement : De gueules au cheval passant d’argent
chevalier


Le chevalier est soit monté sur un cheval, soit à pied. Dans le premier cas, il est par défaut dit armé de toutes pièces. Il faut le plus souvent blasonner les détails.

Blasonnement : D’azur à un chevalier d’argent armé de toutes pièces, aux éperons d’or, au bouclier de sable chargé d’une croix ancrée d’argent, tenant une bannière du dernier, et monté sur un cheval aussi d’argent harnaché et sellé d’or et houssé de gueules.
chevelé


S’applique à la couleur des cheveux.

Blasonnement : D’or au buste de femme au naturel habillé de sable et chevelé de gueules.
chevron


C’est l’une des pièces honorables les plus courantes d’un écu.

Blasonnement : D’argent au chevron de gueules.
chevronné


Rempli de chevrons alternatifs de métal et d’émail. Il y en a six par défaut, sinon il faut en blasonner le nombre.

Blasonnement : Chevronné d’azur et d’or.
chicot, écot


Branche dont on a coupé les rameaux.

Blasonnement : De gueules à trois chicots d’or.
chien


On trouve en héraldique surtout deux races de chiens: le braque et le lévrier. Dans les pays germaniques, on trouve aussi d’autres races. La race n’est que rarement spécifiée. L’animal peut être en diverses positions: passant (par défaut), courant, arrêté, couché ou rampant. Voir ces mots.

Blasonnement : D’azur au chien couché d’argent langué de gueules et colleté d’or.
chimère


Être imaginaire ayant la tête et le buste d’une femme aux cheveux hirsutes et le corps d’un lion. Il y a des variantes mentionnant des pattes d’aigle et une queue de serpent.

Blasonnement : D’or à la chimère d’azur armée et chevelée de gueules.
chouette


Contrairement au hibou, la chouette n’a pas d’aigrettes. Sa face a la marque d’un cœur. La tête est toujours posée de front.

Blasonnement : De gueules à la chouette d’argent becquée et membrée d’or tenant dans ses pattes un rameau de sinople.
cimier


Ornement extérieur qui surmonte un casque.

Blasonnement : D’azur à trois losanges et deux demis d’or rangées en fasce, accompagnées en chef de deux haches d’armes passées en sautoir et en pointe d’un croissant, le tout d’argent. Timbre: un casque taré de trois-quarts. Cimier: un lion issant d’or.
cintré


Couleur de la ceinture d’un globe.

Blasonnement : De gueules au globe cintré de sinople.
claire-voie


Correspond à fretté.

Blasonnement : D’azur fretté d’or, les claires-voies chargées de fleurs de lys d’argent.
claricorde, clarion


Ancien instrument de musique, sorte d’épinette aussi appelée manicorde. A pu aussi représenter à l’origine une flûte de Pan ou un orgue portatif. Se trouve essentiellement dans les armes anglaises.

Blasonnement : De gueules au claricorde d’or.
clarinée


D’un animal dont la cloche est d’une autre couleur.

Blasonnement : De sinople à la vache d’argent clarinée d’or.
clef


La position normale d’une clef est en pal, le panneton en haut à dextre. Quand deux clefs sont adossées, passées en sautoir ou entretenues (les anneaux entrelacés), les pannetons sont vers l’extérieur.

Blasonnement : D’azur à deux clefs entretenues d’or.
cloche


Le battant de la cloche se nomme «batail».

Blasonnement : De sable à deux cloches d’argent bataillées d’or posées en pal.
cloué, clouté


Couleur des clous d’un meuble quelconque.

Blasonnement : D’argent treillissé de gueules et cloué d’or.
coiffé


Décrit le couvre-chef d’une tête humaine.

Blasonnement : De sinople à la tête d’homme d’argent coiffée d’un bonnet phrygien de gueules.
colleté


D’un animal dont le collier est d’une autre couleur.

Blasonnement : De gueules à la tête de chien d’argent colletée d’or.
colombe


La colombe est l’oiseau de la paix. Voir aussi «Saint-Esprit».

Blasonnement : D’azur à la colombe essorante d’argent becquée et membrée de gueules.
colonne


On peut préciser le type de colonne. On doit blasonner le chapiteau et le socle s’ils sont d’un autre émail.

Blasonnement : De gueules à la colonne corinthienne d’argent.
comble


Chef mince. On dit aussi chef retrait.

Blasonnement : De gueules au comble d’or.
comète


En principe, la comète héraldique est formée d’une étoile à huit rais, l’un d’entre eux se prolongeant en une queue ondoyée. La queue devrait avoir trois fois la longueur des rais. Lorsqu’elle est d’un autre émail, on dit la comète caudée de cet émail.

Blasonnement : D’azur à a comète d’or caudée d’argent posée en bande.
componé, componné


Se dit des pals, bandes, fasces, etc., qui sont composés de pièces carrées, appelées compons, chargés de deux émaux alternés. Riedstap écrit ce mot avec deux n.

Blasonnement : D’or à la bande componée d’argent et d’azur de six pièces.
contourné


Normalement, les animaux regardent à dextre, dans le cas contraire ils sont dits contournés.

Blasonnement : D’or au mammouth de sable contourné défendu et onglé d’argent.
contre-bandé


Se dit d’un écu taillé d’un trait, chaque division chargée de quatre, de six (par défaut) ou huit demi-bandes de deux émaux alternés, opposés les uns aux autres.

Blasonnement : Contre-bandé d’or et de sable.
contre-bretessé


Crénelé des deux côtés en quinconce.

Blasonnement : D’azur à la fasce contre-bretessée d’or.
contre-chevronné


Se dit d’un écu parti d’un trait et chevronné de quatre, de six (par défaut) ou de huit pièces, de deux émaux alternés opposés les uns aux autres.

Blasonnement : Contre-chevronné d’azur et d’or.
contre-écartelé


Se dit du quartier d’un écartelé qui est de nouveau partagé en quatre parties. S’applique aussi à une bordure dont l’émail est opposé à chaque quartier de l’écartelé.

Blasonnement : Écartelé: aux 1 et 4 de gueules, aux 2 et 3 contre-écartelé d’or et de sable.
contre-fascé (de 8 pièces)


Se dit d’un écu fascé de quatre, six (par défaut) ou huit pièces, et parti d’un trait, ce qui forme, tant à dextre qu’à senestre, huit, douze ou seize demi-fasces, deux à deux de deux émaux opposés.

Blasonnement : Contre-fascé d’or et de gueules de huit pièces.
contre-hermine


Hermine aux couleurs inversées: blanc sur noir au lieu de noir sur blanc.

Blasonnement : De contre-hermine.
contre-palé


Se dit d’un écu palé de quatre, six (par défaut) ou huit pièces, et coupé d’un trait, ce qui forme huit, douze ou seize demi-pals, deux à deux de deux émaux opposés.

Blasonnement : Contre-palé de gueules et d’argent
contre-vair


C’est un vair dont les clochettes se joignent par la base.

Blasonnement : Contre-vair de gueules et d’or.
coq


Animal de basse-cour. Il est dit chantant s’il a la tête levée et le bec ouvert, hardi s’il lève la patte droite.

Blasonnement : D’argent au coq chantant de sable membré et becqué d’or, crêté, barbé, langué et armé de gueules.
coquatrix


Animal fabuleux à la tête de coq et au corps de dragon ailé. Se confond souvent avec le dragon, le basilic et la vouivre (voir ces articles).

Blasonnement : De gueules à la coquatrix d’or.
coquerelles


Trois noisettes groupées dans leur cupule, attachées par la base sur une petite tige.

Blasonnement : D’or aux coquerelles de sinople.
coquille


Une coquille de Saint Jacques telle qu’en portaient les pèlerins de Compostelle. Vue par dessus, fermée. Vue ouverte, c’est un vannet (voir ce terme).

Blasonnement : D’azur à la coquille d’argent.
cor


Le cor héraldique est une petite corne de chasse munie d’un lien dont l’embouchure est à senestre par défaut. Sans lien, c’est un huchet. Enroulé comme un cor de postillon, c’est un grêlier. La grande trompe des chasseurs est rarement représentée, et le cor d’harmonie encore plus rarement.

Blasonnement : D’azur au cor d’or.
corbeau, corneille


Oiseau toujours de sable.

Blasonnement : D’or au corbeau de sable becqué et armé de gueules soutenu d’un chicot de sinople.
cordé


Couleur de la corde d’un arc ou d’une arbalète.

Blasonnement : De sinople à l’arc d’argent cordé de gueules.
cotice


Bande mince. En barre, ce serait une traverse. Voir ce mot.

Blasonnement : D’azur à la cotice d’or.
coticé (de 14 pièces)


Chargé de cotices alternativement d’émail et de métal. Il faut blasonner le nombre des cotices. Par défaut, les cotices sont en bande. Si elles sont en barre, il faut le préciser.

Blasonnement : Coticé de 14 pièces d’azur et d’or.
couard


Lion ou léopard avec la queue entre les jambes.

Blasonnement : De gueules au léopard couard d’or.
couché


Couché indique la position horizontale de certaines pièces qui sont ordinairement posées verticalement. Lorsque la pointe d’un chevron est du côté senestre, on le dit simplement couché, mais si la pointe est du côté dextre, on doit dire que le chevron est couché à senestre, ou couché-contourné. Couché se dit aussi d’un animal reposant sur le sol.

Blasonnement : D’azur au chevron couché d’or.
couché-contourné (chevron)


Couché indique la position horizontale de certaines pièces qui sont ordinairement posées verticalement. Lorsque la pointe d’un chevron est du côté dextre, on doit dire que le chevron est couché à senestre, ou couché-contourné.

Blasonnement : D’azur au chevron couché-contourné d’or.
coulissé


Couleur de la herse du porche d’un château. On dit parfois aussi «hersé».

Blasonnement : D’argent au château de gueules au porche de sable coulissé d’argent.
coupé


Divisé en deux par une ligne horizontale.

Blasonnement : Coupé d’argent et de gueules.
coupe fermée, hanap


Coupe munie d’un couvercle.

Blasonnement : De gueules à la coupe fermée d’or.
coupé mi-parti


Coupé pour lequel un des quartiers est lui-même parti. Par défaut, c’est celui de la pointe, mais il est préférable de le blasonner: coupé mi-parti en pointe ou coupé mi-parti en chef.

Blasonnement : Coupé mi-parti d’argent, et de gueules et d’or.
coupeau


Attribut servant à désigner le nombre des sommets d’un mont. Courant en Suisse et en Espagne.

Blasonnement : D’or au mont de trois coupeaux de sinople.
courbé-recourbé


Partition en forme de S.

Blasonnement : Coupé courbé-recourbé d’or et de gueules.
couronne


Il y a de nombreux types de couronnes. Dans beaucoup de cas elles sont désignées explicitement.

Blasonnement : D’azur à la couronne d’or.
couronnée (tête d'animal)


Décrit la couleur d’une couronne.

Blasonnement : D’azur à la tête de lion d’argent couronnée d’or.
cousu


Se dit du chef d’un écu dont les couleurs dérogent à la règle interdisant émail sur émail ou métal sur métal.

Blasonnement : D’azur au chef cousu de gueules.
couvert


Édifice dont le toit est d’un émail différent du corps du bâtiment.

Blasonnement : De sable au château d’argent ouvert et ajouré du champ et couvert de gueules.
crampon


Instrument de fer ou d’acier que l’on enfonçait dans les murailles afin de maintenir les échelles dont on se servait dans les sièges pour monter à l’escalade.

Blasonnement : De sinople au crampon d’or.
crancelin


Pièce honorable en forme de couronne à fleurons, parfois incurvée, généralement posée en bande. On le trouve surtout en Saxe.

Blasonnement : D’argent au crancelin de sinople posé en bande.
crénelé


Se dit d’une fasce, d’une bordure, d’une bande, etc. garnie de créneaux. Pour les tours et les châteaux, on n’applique cette expression que lorsqu’ils ont plus de trois créneaux.

Blasonnement : D’argent à la bordure crénelée d’azur.
créquier


C’est une sorte de cerisier sauvage stylisé à sept branches.

Blasonnement : D’azur au créquier d’or.
crêté


Couleur de la crête d’un gallinacé.

Blasonnement : De sinople au coq d’argent crêté de gueules.
cri (de guerre ou d’armes)


Ornement extérieur. Le cri se place au-dessus de l’écu.

Blasonnement : D’azur à la fleur de lys d’or. Cri: Montjoie Saint Denis.
criné


Couleur de la crinière d’un cheval ou d’un lion.

Blasonnement : De pourpre à la tête de cheval d’argent crinée d’or.
croc


Outil à l’usage des chasseurs ou des bateliers comportant un long manche muni d’un crochet métallique. Assez rare en héraldique.

Blasonnement : D’azur au croc d’argent füté de gueules.
crocs


La couleur des crocs d’une bête est définie par l’attribut «denté».

Blasonnement : De sable à la tête de lion arrachée de pourpre et dentée d’argent.
croiseté


Muni d’une petite croix qui surmonte un globe ou se trouve aux extrémités d’une autre figure.

Blasonnement : D’or au globe de sable croiseté de sinople.
croisette


Petite croix.

Blasonnement : D’azur à trois croisettes d’or.
croissant


Croissant de lune. Par défaut, il est en position couchée, les pointes en haut. Avec les pointes en bas, il est dit versé, avec les pointes à dextre, tourné, et à senestre, contourné.

Blasonnement : D’azur au croissant d’or.
croix


Il existe un grand nombre de croix. Ici, une croix sans autre attribut. C’est la superposition d’une fasce et d’un pal. C’est aussi une pièce honorable (voir page «Héraldique»). La partie carrée laissée libre à chaque coin de l’écu se nomme canton, on doit donc dire qu’une croix est cantonnée, et non accompagnée, lorsque de menus meubles sont placés dans les cantons.

Blasonnement : De gueules à la croix d’argent. C’est la croix de Savoie.
croix alésée


Croix dont les extrémités ne touchent pas le bord de l’écu.

Blasonnement : D’argent à la croix alésée d’azur.
croix ancrée


Croix dont les extrémités on de doubles pointes recourbées comme une ancre.

Blasonnement : D’or à la croix ancrée de sable.
croix ansée (égyptienne)


La branche supérieure de la croix forme une boucle, une anse.

Blasonnement : De sinople à la croix ansée d’or.
croix byzantine


La croix byzantine, qui est une croix latine légèrement élargie aux extrémités, est généralement employée par l’église orthodoxe grecque.

Blasonnement : D’argent à la croix byzantine d’azur.
croix celtique


Croix aux branches égales à laquelle se superpose un cercle.

Blasonnement : De gueules à la croix celtique d’argent.
croix cléchée


Croix pattée dont les bras se terminent en trois pointes, parfois confondue avec la croix occitane.

Blasonnement : D’azur à la croix cléchée d’or.
croix cramponnée


Croix dont les quatre extrémités forment des crampons.

Blasonnement : De gueules à la croix cramponnée d’or.
croix de Jérusalem


C’est un exemple classique d’armes à enquerre enfreignant la règle interdisant de placer métal sur métal (ici or sur argent)

Blasonnement : D’argent à la croix de Jérusalem d’or.
croix de Lorraine (patriarcale)


Portant une petite traverse au dessus de la traverse principale, la croix patriarcale figure dans les blasons des archevêques. La croix de Lorraine est aussi l’emblème de la France libre à partir de 1940.

Blasonnement : D’argent à la croix de Lorraine d’azur.
croix de Malte


Croix dont les bras se rétrécissent fortement vers le cœur et dons les quatre extrémités sont entaillées en forme de V.

Blasonnement : D’argent à la croix de Malte de gueules.
croix de Saint-André


La croix de Saint-André est la même chose qu’un sautoir.

Blasonnement : D’argent à la croix de Saint-André d’azur.
croix de Toulouse ou occitane


Croix cléchée évidée dont chacune des 12 pointes est munie d’une boule.

Blasonnement : De gueules à la croix de Toulouse d’or.
croix denchée


Croix dont les bras sont en dents de scie.

Blasonnement : D’azur à la croix denchée d’argent.
croix écotée


Croix dont les bras sont semblables à des branches dont on a coupé les rameaux.

Blasonnement : De sinople à la croix écotée d’argent.
croix fichée


Croix au pied aiguisé, permettant de la ficher au sol.

Blasonnement : D’or à la croix fichée de gueules.
croix fléchée


Croix dont les bras se terminent comme des pointes de flèche.

Blasonnement : De gueules à a croix fléchée d’argent.
croix fleurdelysée


Coix dont les bras se terminent en fleur de lys. C’est aussi l’emblème des éclaireurs unionistes de France (protestants).

Blasonnement : D’azur à la croix fleurdelysée d’or.
croix fourchée


Croix dont les extrémités see terminent en «Y», comme une fourche.

Blasonnement : D’azur à la croix fourchée d’argent.
croix fourchetée


Croix dont les branches sont terminées en fourchettes, comme les fourquins dont on se servait pour supporter une arquebuse.

Blasonnement : De gueules à la croix fourchetée d’or.
croix frettée


Croix aux bras entrelacés à la manière d’une frette.

Blasonnement : De pourpre à la croix frettée d’or.
croix gammée


Les branches de la croix sont en forme de gamma majuscule grec. Bien avant d’être utilisée par le parti de Hitler, la croix gammée était (et est encore) fort répandue en Inde sous le nom de svastika.

Blasonnement : D’argent à la croix gammée d’azur.
croix gironnée


Croix divisée en trapèzes aux émaux alternés en partant du centre.

Blasonnement : D’argent à la croix gironnée d’or et d’azur.
croix gringolée ou guivrée


Croix dont les extrémités ont des têtes de serpent.

Blasonnement : De gueules à la croix d’or gringolée de sinople.
croix latine


Aussi appelée croix de la passion, c’est la croix des chrétiens.

Blasonnement : D’or à la croix latine de sable.
croix nouée


Croix ayant en son centre un renflement circulaire, comme un nœud.

Blasonnement : D’or à la croix nouée de gueules.
croix pattée


Croix dont les bras sont concaves. De sable, c’est aussi la croix teutonique de l’armée allemande (Wehrmacht).

Blasonnement : De gueules à la croix pattée d’argent.
croix pommetée ou bourdonnée


Croix dont les extrémités comportent une boule.

Blasonnement : De gueules à la croix pommetée d’or.
croix potencée


Dont les extrémités se terminent en T. C’est aussi l’emblème des scouts de France (catholiques).

Blasonnement : D’or à la croix potencée de sable.
croix recroisetée


Crois dont les extrémités sont de petites autres croix.

Blasonnement : D’azur à la croix recroisettée d’or.
croix tréflée (de St. Maurice)


Croix dont les branches se terminent en forme de trèfle.

Blasonnement : D’argent à la croix tréflée de gueules.
crosse d’évêque


Attribut ecclésiastique.

Blasonnement : D’azur à la crosse d’évêque d’or.
cyclamore


Gros anneau.

Blasonnement : De pourpre au cyclamore d’or.
cygne


Le cygne peut prendre plusieurs positions. il est ici debout, mais on le trouve aussi nageant (voir cet article).

Blasonnement : D’azur au cygne éployé d’argent membré et becqué de gueules.
dague ou poignard


Arme blanche à lame courte.

Blasonnement : De sable à la dague d’argent la pointe en bas garnie d’or.
dauphin


De profil et vif (courbé en demi-cercle), la tête (appelée hure) et le bout de la queue ordinairement tournés vers le flanc dextre de l’écu. On le dit couché quand ses extrémités regardent la pointe de l’écu, versé quand elles regardent le chef, pâmé quand il a la gueule ouverte et l’œil fermé, allumé quand l’émail de l’œil est autre que celui du corps, et loré, si ce cas est celui des nageoires.

Blasonnement : De sable au dauphin pâmé de pourpre loré d’argent.
défaillant


Dont il manque la moitié. Il faut préciser quelle est la moitié manquante.

Blasonnement : D’azur à la fleur de lys défaillante à senestre.
défendu


S’applique aux défenses d’un éléphant ou d’un sanglier.

Blasonnement : De gueules à l’éléphant d’or défendu d’argent.
démembré


Se dit des animaux, en particulier des oiseaux, privés de leurs pattes.

Blasonnement : D’azur à l’oiseau démembré d’argent becqué d’or.
demi-vol


Une seule aile (dextre).

Blasonnement : De sinople au demi-vol d’argent.
denché, dentelé


Se dit de toutes les pièces dont les bords sont formés en dents de scie. On se sert du mot dentelé quand les dents de la bordure sont de petites dimensions.

Blasonnement : Coupé denché de gueules et d’argent.
denté


S’applique à la couleur des crocs ou des dents d’un animal. Lorsqu’il s’agit de défenses (éléphant, sanglier) on dit défendu.

Blasonnement : D’argent à la tête de lion arrachée de sable, lampassée et dentée d’azur.
désarmé


Animal sans griffes.

Blasonnement : De gueules au lion naissant désarmé d’or.
devise


La devise, souvent en latin, se place sous l’écu, généralement dans un listel.

Blasonnement : D’argent à la fasce de gueules. Devise: QUO NON ASCENDAM.
dextre


La dextre est à gauche quand on regarde l’écu, mais à droite de celui qui le porte.

Blasonnement : Voir la page «Héraldique» pour les détails.
dextrochère


Bras droit. Le dextrochère et le sénestrochère meuvent par défaut des flancs de l’écu, ou d’une nuée, ce qu’il faut alors blasonner. Ils peuvent être parés (manche) gantés ou armés (protégés d’une cuirasse).

Blasonnement : De gueules au dextrochère d’argent tenant une flèche d’or.
diamant


On trouve deux représentations distinctes du diamant. Celle-ci est purement héraldique, mais on trouve aussi un dessin à facettes plus réaliste: voir «rinceaux» et «sur le tout» ci-dessous.

Blasonnement : De gueules au diamant d’argent.
diapré


Arabesques décoratives. Assez rare. S’applique au fond de certains écus ou à une pièce honorable. Le dessin des arabesques est laissé à l’imagination de l’artiste.

Blasonnement : D’argent diapré d’azur.
diapré (fasce)


Fasce ornée d’arabesques décoratives. Le dessin des arabesques est laissé à l’imagination de l’artiste.

Blasonnement : D’or à la fasce de sable diaprée d’argent.
didelta, hexalpha


C’est l’étoile de David à six branches entrelacées.

Blasonnement : D’azur au didelta d’or.
diffamé (lion)


C’est un animal sans queue.

Blasonnement : De gueules au lion diffamé d’or.
divise


Fasce mince. La divise est employée seule, tandis que la burelle est toujours en nombre.

Blasonnement : D’argent à la divise de gueules.
doloire


Petite hache sans manche ou avec un manche court servant à dépecer les animaux tués à a chasse. L’outil est aussi utilisé par les charpentiers et les tonneliers.

Blasonnement : D’azur à la doloire d’argent.
donjonné


S’applique aux tourelles surmontant un château.

Blasonnement : D’azur à la tour donjonnée de trois pièces d’argent.
dragon


Animal chimérique, avec un corps de serpent, une tête de bête - certains disent de crocodile, des ailes de chauve-souris ; il a souvent deux pattes, parfois quatre, rarement aucune. On le représente vu de profil, la queue contournée en volute, et terminée ou non par un dard, comme la langue. Il semble souvent cracher du feu.

Blasonnement : D’or au dragon de sable armé et lampassé de gueules.
dragonné (lion)


Lion dont la partie postérieure est celle d’un dragon.

Blasonnement : D’azur au lion dragonné d’or lampassé de gueules.
du même, du premier...


Pour éviter les répétitions dans le blasonnement, on désigne les couleurs déjà mentionnées par «du champ», «du premier», »du même», etc. Voir la page «Héraldique»?

Blasonnement : D’or à la fasce de gueules chargée d’un croissant du champ, accompagnée en chef de deux étoiles de sable et en pointe d’une fleur de lys du même.
écartelé


Pièce honorable qui divise l’écu en quatre quartiers en forme de croix. Au premier et au quatrième écart on place les armes principales d’une maison, au deuxième et au troisième celle des alliances.

Blasonnement : Écartelé de gueules et d’argent.
écartelé en sautoir


Divisé en quatre par une croix de Saint André (en X).

Blasonnement : Écartelé en sautoir d’or et de sable.
échancré


Se dit du pal, de la fasce etc. dont les bords sont vidés en forme de croissants. C’est un engrêlé de grandes dimensions.

Blasonnement : D’argent à la fasce échancrée de sinople.
échiqueté


Alternance de petits carrés de deux couleurs, comme un échiquier.

Blasonnement : Échiqueté d’argent et d’azur.
écimé


Dont le sommet a été coupé.

Blasonnement : D’azur a chevron écimé d’or.
écoté


Branche dont on a coupé les rameaux latéraux. On voit encore le départ de ces rameaux.

Blasonnement : De gueules au bâton écoté d’or.
écureuil


L’écureuil est représenté rampant, avec une queue très grosse et relevée sur le dos.

Blasonnement : De sinople à l’écureuil d’or tenant une noisette du même.
écusson


Petit écu posé en abîme de l’écu principal.

Blasonnement : D’azur à l’écusson d’or en abîme.
effaré


C’est la même chose que «effrayé» ou «rampant», c’est à dire dressé sur les pattes de derrière.

Blasonnement : De sinople au cerf effaré d’or.
effrayé


Dressé sur ses pattes de derrière. Pour un autre animal, on dirait «rampant». Voir cet article.

Blasonnement : D’or au chat effrayé de sable.
élan


Mammifère cervidé connu aussi sous le nom d’orignal en Amérique. On le trouve dans les armoiries nordiques.

Blasonnement : D’argent à l’élan de sable ramé et onglé d’or.
élancé


Animal qui court, en particulier cheval ou cerf.

Blasonnement : D’azur au cheval élancé d’argent.
émanche


Terme assez rare. Contrairement à la pile, l’émanche prend toute la largeur du chef. Elle correspond à l’attribut chaussé. Quand il y en a plusieurs, il vaut mieux parler d’émanché (fasce, bande etc.)

Blasonnement : D’argent à l’émanche d’azur.
émanché, -e


Ligne formée d’angles sortant et rentrant c’est à dire affectant la forme d’une ligne brisée.

Blasonnement : Coupé émanché d’argent et de gueules.
embouté


Se dit d’une arme ou d’un outil dont le manche a un embout d’une autre couleur.

Blasonnement : De gueules à la hache d'armes d’argent emboutée d’or.
embrassé


Coupé en chevron couché. Il faut préciser à dextre ou à senestre, qui correspond à la pointe du chevron. Embrassé à senestre signifie que les deux triangles embrassants sont à senestre.

Blasonnement : D’argent embrassé de sinople à senestre.
emmanché


S’applique au manche d’un outil ou d’une arme lorsqu’il est de couleur différente.

Blasonnement : De sinople à la pelle d’argent posée en barre le fer en haut, emmanchée de gueules.
empenné


S’applique à la couleur des plumes d’un oiseau ou des ailerons d’une flèche.

Blasonnement : D’azur à la flèche d’or empennée d’argent.
enchaussé


Même signification que chaussé, qui est plus généralement employé.

Blasonnement : D’or enchaussé d’azur.
endenté


S’applique à toutes les pièces couvertes de dents, en forme de triangles allongés et alternés d’émaux différents. Endenté est plus usité qu’émanché.

Blasonnement : Coupé endenté d’or et d’azur.
englanté


S’applique aux glands d’un chêne.

Blasonnement : D’argent au chêne de sinople englanté d’or.
engoulant


Se dit d’un animal qui avale une proie.

Blasonnement : D’or à la guivre de sinople engoulant un enfant de carnation.
engrêlé


Se dit des meubles dont les deux côtés sont bordés de petites dents aux intervalles creux et arrondis.

Blasonnement : D’or à la fasce engrêlée de gueules.
enguiché, embouché


S’applique à un cor dont l’embouchure est d’un autre émail.

Blasonnement : D’azur au grêlier d’argent enguiché de gueules.
enquerre (armes à)


Armes contrevenant aux règles de bases du blason interdisant la pose d’une figure d’émail sur champ d’émail ou d’une figure de métal sur champ de métal. On doit s’enquérir du motif historique de cette dérogation.

Blasonnement : D’azur au lion de gueules.
enté


Se dit des partitions qui pénètrent les unes dans les autres par des parties arrondies. Surtout en pointe.

Blasonnement : Parti d’or et d’azur enté en pointe d’argent.
entrelacé


Se dit des anneaux, chevrons et croissants passés les uns dans les autres. Pour des clefs dont les anneaux sont entrelacés, on dit «entretenus» (voir l’article «clef»).

Blasonnement : D’azur à deux chevrons entrelacés d’argent, l’un versé.
épée


L’épée a par défaut la lame en haut.

Blasonnement : D’azur à l’épée d’argent gardée d’or.
éperon


L’éperon est généralement représenté en pal, la molette vers le chef.

Blasonnement : De gueules à l’éperon d’or.
épi


L’épi est de blé ou d’orge ; il est ordinairement en pal.

Blasonnement : De sinople à l’épi d’or.
épieu


Lance à long manche pourvu d’un fer large et pointu, dont le fer est soouvent garni d’une barrette à sa base, servant par exemple à la chasse au sanglier.

Blasonnement : De gueules à l’épieu d’argent.
éployé


Oiseau aux ailes déployées.

Blasonnement : D’or à l’aigle éployée de sable.
équerre


Franc-quartier évidé.

Blasonnement : D’or à l’équerre de sinople.
équerre (en)


Partition en équerre : à dextre ou à senestre.

Blasonnement : Parti en équerre à dextre d’argent et de gueules.
équipolé


Écu rempli de neuf carreaux en forme d’échiquier que l’on nomme points, de deux couleurs différentes.

Blasonnement : Équipolé d’or et de sable.
escarboucle


Meuble formé de huit bâtons bourdonnés au milieu et aux pointes, souvent fleurdelysés aux extrémités, et disposés de manière à figurer une croix et un sautoir, le tout mouvant d’un moyeu ajouré.

Blasonnement : D’azur à l’escarboucle d’or.
escarre


Demi-bordure en équerre qui ferme un quartier de l’écu vers son abîme.

Blasonnement : D’azur au franc-quartier d’or à l’escarre de gueules.
espadon


Lourde et longue épée à lame large qui se manie à deux mains, comme en font foi les traductions en allemand et en espagnol.

Blasonnement : De gueules à l’espadon d’argent posé en bande et gardé d’or.
essorant


Oiseau qui s’envole, qui prend son essor.

Blasonnement : D’azur à au pigeon essorant d’argent.
étai (chevronel)


Chevron mince.

Blasonnement : D’argent à l’étai de gueules.
étoile


Par défaut, une étoile a cinq rais, dans le cas contraire on doit blasonner le nombre de rais.

Blasonnement : De sinople à l’étoile d’or.
étoile (6)


Quand le nombre de rais d’une étoile est différent de cinq, on doit le blasonner.

Blasonnement : D’azur à l’étoile (6) d’or.
étole


Ornement extérieur ecclésiastique.

Blasonnement : D’azur à une étoile d’or à 32 rais chargée des lettres IHS, timbré d’une tiare papale supportée par une étole de gueules frangée d’or et chargée d’une croisette du même.
étrille


Gros peigne servant à étriller (nettoyer) la robe des chevaux.

Blasonnement : De gueules à l’étrille d’or.
éviré


Émasculé: dont on a effacé les parties génitales.

Blasonnement : De pourpre au lion éviré d’or.
facettes (taillé à), relevé


Analogue à gironné, mais d’un seul émail.

Blasonnement : De sinople à l’étoile (6) d’or taillée à facettes.
failli


Se dit d’un meuble dont la longueur ou la largeur se trouve interrompue par un vide parfaitement carré.

Blasonnement : D’azur au chevron d’or failli à dextre.
faisceau de licteur


Objet de nature symbolique porté par les licteurs devant certains magistrats romains, regroupant deux instruments de punition: les baguettes pour la flagellation et la hache pour la peine de mort. Aussi appelé hache consulaire.

Blasonnement : De gueules au faisceau de licteur d’argent.
falot


Panier ou récipient contenant une matière enflammée, avec un manche. Ces objets servaient de signaux de nuit.

Blasonnement : D’or au falot de sable flammé de gueules.
fasce


Pièce honorable: bande horizontale au centre de l’écu, qui en touche les deux bords.

Blasonnement : D’argent à la fasce de gueules.
fascé -e


Écu couvert de fasces (6 par défaut) alternant un métal et un émail.

Blasonnement : Fascé d’azur et d’or.
fascé de 4 pièces


Lorsque le nombre de fasces est différent de six, il faut le blasonner.

Blasonnement : Fascé d’azur et d’or de quatre pièces.
fasce-pal


C’est une fasce combinée avec un demi-pal avec lequel elle forme une seule pièce, comme une crois dont il manque la partie supérieure ou inférieure. Dans le premier cas, c’est une fasce-pal en pointe qui a la forme d’un T. Dans le second cas, c’est une fasce-pal en chef, parfois appelée pal-fasce.

Blasonnement : D’argent à la fasce-pal de gueules.
faucille


Outil agricole: petite faux tenue à une seule main.

Blasonnement : De sinople à la faucille d’or au rangier d’argent.
faux


Outil aratoire servant à couper le foin. On appelle rangier sa lame.

Blasonnement : De sinople à la faux d’or au rangier d’argent, posée en barre.
fer à  cheval


Le fer paraît dans l’écu la pince en bas.

Blasonnement : D’azur au fer à cheval d’argent.
fer de flèche


La pointe d’une flèche, ou d’un trait d’arbalète.

Blasonnement : De gueules a fer de flèche d’argent.
fer de lance


La pointe de la lance ou du javelot.

Blasonnement : De gueules au fer de lance d’argent.
fer de moulin


Pièce en fer placée au milieu de la meule, formée de deux branches courbes réunies au milieu à une pièce carrée, ajourée pour recevoir le pivot. Le fer de moulin est plus souvent appelé anille (voir cet article).

Blasonnement : D’or au fer de moulin de gueules.
fermail


Boucle de ceinture.

Blasonnement : De gueules au fermail d’or, qui est de Kersauson.
feuillé


S’applique à la couleur des feuilles d’une plante ou dun arbre.

Blasonnement : D’azur à la pomme d’or feuillée de sinople.
feuille de scie


Lame de scie: fasce endentée.

Blasonnement : De sinople à trois feuilles de scie d’argent.
feuille d’ortie


Ce n’est pas la représentation d’une véritable ortie.

Blasonnement : De gueules à la feuille d’ortie d’argent.
figuré


Portant des traits d’un visage humain. S’applique à un croissant de lune. Le soleil est, lui, figuré par défaut.

Blasonnement : D’azur au croissant figuré d’or.
filet


Bande mince pouvant occuper toute position.

Blasonnement : D’argent au filet de gueules posé en barre.
filet en croix


Croix aux branches minces.

Blasonnement : De sinople au filet en croix d’or.
fileté


S’applique à un meuble entouré d’un filet. C’est la même chose que «bordé».

Blasonnement : De sable au chevron d’or fileté de pourpre.
filière


Bordure mince de l’écu.

Blasonnement : D’or à la filière de gueules.
flamboyant


Se dit du pal, de la vergette ou d’une épée, ondés et aiguisés, qui imitent une flamme, sont mouvants du bas de l’écu et dont la pointe ondoyante s’élève en haut. Si cette pointe tendait vers le bas, on se servirait du terme comété.

Blasonnement : De gueules au pal flamboyant d’or.
flammé, enflammé


S’applique à la couleur d’une flamme.

Blasonnement : D’azur à la torche d’or flammée de gueules.
flanc


Côté dextre (le plus souvent) ou senestre de l’écu.

Blasonnement : D’argent au flanc dextre d’azur.
flanchis


Petites croix de Saint André.

Blasonnement : De gueules à trois flanchis d’argent.
flanqué -e


Accosté et flanqué sont à peu près synonymes. Flanqué, comme substantif, est différent.

Blasonnement : D’argent au peuplier de sinople flanqué de deux tours de gueules ouvertes et ajourées de sable.
flanqués


Substantif : flancs arrondis.

Blasonnement : D’or au flanqué de sable
fléau


Instrument agricole utilisé pour le battage du grain avant de le vanner.

Blasonnement : De sinople à deux fléaux d’argent liés de sable et posés en sautoir.
flèche


Par défaut, la flèche est posée en pal la pointe en haut.

Blasonnement : De gueules à la flèche d’or.
fleur de lys


Meuble extrêmement courant en France.

Blasonnement : D’azur à la fleur de lys d’or.
fleuronné


Garni de fleurons, de fleurs de lys, le plus souvent à l’extrémité, mais aussi parfois le long du meuble.

Blasonnement : De gueules à la bande fleuronnée d’or.
foi


Deux mains dextres qui se serrent pour indiquer la fidélité.

Blasonnement : D’azur à la foi d’argent parée de gueules.
fontaine


On trouve toutes sortes de fontaines, il faut donc en blasonner certains détails.

Blasonnement : D’azur à la fontaine à deux goulots d’argent.
fontaine héraldique anglaise


Ce n’est pas une fontaine habituelle, mais un disque ondé de blanc et de bleu courant dans les armoiries anglaises.

Blasonnement : De gueules à la fontaine héraldique d’argent à trois ondes d’azur.
forces des drapiers


Ciseaux à drap, à lames pointues qui se chevauchent et sont unies par un demi-cercle d’acier. Par défaut, les pointes sont en haut.

Blasonnement : D’azur à la force des drapiers d’argent.
forces des tondeurs


Ciseaux de tondeur à lames arrondies ou carrées unies par un demi-cercle d’acier. Par défaut, les lames sont en haut.

Blasonnement : De gueules à la force des tondeurs d’or.
foudre


Nom masculin en héraldique. Représenté en forme de deux faisceaux de flammes opposés, avec trois ou quatre dards vivrés passés en sautoir. Le foudre ailé est muni d’ailes étendues en fasce.

Blasonnement : D’azur au foudre d’or.
fougère


Les représentations de fougères sont assez variées.

Blasonnement : D’argent à la fougère de sinople.
fourché


On trouve des animaux à queue fourchée, c’est à dire double, notamment des lions. La queue fourchée est souvent passée en sautoir (mais pas ici, voir «noué»). Le terme s’applique aussi à une croix dont les extrémités forment deux ou trois pointes. Voir «croix fourchée».

Blasonnement : D’argent au lion d’azur armé d’or et lampassé de gueules à la queue fourchée.
fourrure


Il y a deux fourrures héraldiques: l’hermine et le vair. Voir le détail dans les articles correspondants.

Blasonnement : Parti d’hermine et de vair.
franc-canton


Le franc-canton est toujours en chef à dextre. Il occupe l’espace laissé libre entre les bras de la croix. Il est donc plus petit que le franc-quartier. Voir canton.

Blasonnement : De sinople à une croix d’argent, au franc-canton de gueules.
franc-quartier


Occupant le quart de l’écu, il est placé à dextre comme le franc-canton, mais il est plus grand. Son émail doit être autre que celui du champ.

Blasonnement : D’or au franc-quartier de gueules.
frette


Pièce de l’écu formée de baguettes entrecroisées moitié dans le sens de la bande, moitié dans le sens de la barre.

Blasonnement : De sinople à la frette d’or.
fretté -e


Cotices entrelacées, mises en diagonale en bande et en barre. Voir aussi treillissé.

Blasonnement : D’azur fretté d’or.
fruité


Couleur des fruits d’une plante ou d’un arbre.

Blasonnement : De sinople au poirier d’or fruité de gueules.
fumée


Tourbillon de forme nuageuse et en volutes qui paraît sortir d’un foyer; son émail doit toujours différer de celui du meuble duquel il s’échappe.

Blasonnement : De sinople au falot de sable flammé de gueules et sommé d’une fumée d’argent.
furieux


S’applique à un taureau dressé sur ses pattes de derrière. Pour un autre animal, on dira «rampant». Voir cet article.

Blasonnement : D’or au taureau furieux de sable.
fusée


Long losange vertical qui touche le bord de l’écu en chef et en pointe.

Blasonnement : De sinople à la fusée d’or.
fuselé


Rempli de losanges allongées, de fuseaux. La hauteur de chaque fuseau est environ le double de sa largeur.

Blasonnement : Fuselé en bande d’azur et d’argent.
fûté


S’applique à la couleur du tronc d’un arbre lorsqu’elle est différente du feuillage, ou au manche d’une arme, d’un outil ou d’une bannière.

Blasonnement : D’argent à l’arbre de sinople fûté de gueules.
gai


Cheval sans selle ni bride.

Blasonnement : D’or au cheval gai de sable.
galère


Navire de forme antique, dont les voiles sont toujours ferlées. Fréquent dans les armes anglaises.

Blasonnement : D’azur à la galère d’or.
garni, gardé


Couleur de la garde d’une épée.

Blasonnement : D’azur à l’épée d’argent garnie d’or.
gerbe


Brassée d’épis nouée, généralement posée en fasce. Par défaut, il s’agit de blé, sinon il faut blasonner la variété de céréale.

Blasonnement : De sinople à la gerbe d’or.
giron


Meuble de l’écu en forme de triangle rectangle dont la pointe se trouve au centre de l’écu et dont un côté se confond avec le bord de celui-ci; lorsqu’il figure seul on doit indiquer le point duquel il est mouvant par sa base.

Blasonnement : D’azur au giron d’or mouvant du côté dextre.
gironné


Cette étoile est divisées en triangles aux émaux alternés en partant du cœur.

Blasonnement : D’argent à l’étoile (6) gironnée de gueules et d’or.
gironné (de 8 pièces)


L’écu gironné l’est de huit pièces par défaut, ce que l’on ne blasonne donc pas. Dans les autres cas, il faut indiquer le nombre de girons. Pour blasonner le gironné on énonce d’abord l’émail du premier giron de la partie dextre en chef. Voir la page «Héraldique» pour l’ordre du blasonnement. Gironné se dit aussi du sautoir, du chef, de la fasce, et autres pièces divisées en triangles en deux émaux alternés.

Blasonnement : Gironné d’argent et de gueules.
gironné de 6 pièces


On doit nommer le nombre des girons lorsqu’il y en a plus on moins de huit.

Blasonnement : Mal gironné de six pièces d’argent et de gueules.
gland


Le gland, fruit du chêne, est normalement représenté la queue en haut.

Blasonnement : D’azur à trois glands d’or.
globe, monde


Le globe impérial représente le corps sphérique du monde; il paraît dans l’écu avec un cintre équatorial qui l’entoure; du milieu de ce cintre s’élève une autre portion cintrée jusqu’au pôle, qui est terminée par une croisette.

Blasonnement : De gueules au globe d’argent cintré et croiseté d’or.
gonfanon


Petite bannière à trois pendants, nommés fanons, suspendue par des boucles à un axe horizontal. Semblable à une bannière d’Église. On trouve parfois le terme de gonfalon.

Blasonnement : D’azur au gonfanon d’or frangé de gueules à la traverse d’argent.
gouffre


Rare. Une spirale simulant un gouffre. Parfois représentée aussi par des anneaux concentriques (voir rouelé).

Blasonnement : D’azur au gouffre d’argent.
gousset


Pairle dont l’Y est plein dans la partie supérieure.

Blasonnement : De gueules au gousset d’or.
grêlier, greslier


Cor de chasse qui fait un tour sur lui-même.

Blasonnement : D’azur au grêlier d’argent enguiché de gueules.
grenade (bombe)


Bombe explosive, arme des grenadiers, appelée aussi grenade de guerre, d’artifice ou explosive.

Blasonnement : D’or à la grenade de guerre de sable enflammée de gueules.
grenade (fruit)


Le fruit est représenté ouvert par une large blessure laissant voir les grains.

Blasonnement : D’azur à la grenade d’or feuillée de sinople et ouverte de gueules.
griffes


La couleur des griffes des animaux se blasonne aussi comme «armé».

Blasonnement : D’or à la patte d’aigle de sable aux griffes de gueules.
griffon


Animal fantastique: sorte de lion ailé dont l’avant-corps est celui d’un aigle.

Blasonnement : D’or au griffon de sable armé et langué de gueules et becqué d’or.
gril


Ustensile pour rôtir les viandes.

Blasonnement : De gueules au gril d’or cloué de sable, le manche en bas.
grillet, grelot


Les grelots sont attachés aux pattes d’un oiseau.

Blasonnement : De gueules au grillet d’or.
grilleté


Muni d’un grelot.

Blasonnement : D’azur au faucon d’or grilleté d’argent.
grue


La grue porte généralement une pierre sphérique appelée vigilance dans sa patte droite.

Blasonnement : D’azur à la grue d’argent becquée d’or et armée de gueules, tenant une vigilance d’or.
gueules (de)


L’un des émaux héraldiques, représenté en rouge.

Blasonnement : De gueules plain.
guidon


Petite bannière étroite. Bannières et guidons sont par défaut orientés à senestre.

Blasonnement : De gueules au guidon d’or.
guidonnée (lance)


Qui porte un guidon, une bannière.

Blasonnement : De sinople à la lance d’or guidonnée d’argent.
guivre


Serpent fantastique avec une gueule de dragon et plusieurs circonvolutions. Parfois orthographié vouivre. Le mot vient du latin vipera.

Blasonnement : De gueules à la guivre d’or.
habillé


1. Voiles d’un navire.<BR>2. Vêtement d’une personne.

Blasonnement : D’azur au navire à trois mâts de gueules habillé d’argent.
hache


Outil du bûcheron.

Blasonnement : De gueules à la hache d’argent posée en bande.
hache d’armes


Arme médiévale, munie d’un large fer à dextre et d’une pointe à senestre et le plus souvent aussi d’une pointe en haut du fût. La hache franque, et la francisque, ont un fer tranchant des deux côtés.

Blasonnement : D’azur à deux haches d’armes d’argent posées en sautoir.
hallebarde


Arme formée d’une hache d’armes emmanchée d’un long fût.

Blasonnement : D’or à la hallebarde d’argent fûtée d’or.
hamaïde, haméïde


Trois fasces horizontales alésées. Cette sorte de barrière se trouve parfois dans des armes néerlandaises. Étymologie incertaine. Le H initial est aspiré.

Blasonnement : De sinople à la hamaïde d’or.
hameçon


Crochet métallique que l’on met au bout d’une ligne pour prendre du poisson.

Blasonnement : D’azur à l’hameçon d’argent.
hameçon à  loup


Représentation simplifiée d’un piège à loup formé principalement d’un crampon et d’une traverse. Cette figure existe surtout dans l’héraldique allemande.

Blasonnement : De gueules à l’hameçon à loup d’or.
hardi


Coq dont la patte droite est levée.

Blasonnement : De sinople au coq hardi d’or.
harnaché, bridé


Le harnais comprend bride, sangle et selle. Voir aussi caparaçon et houssé.

Blasonnement : D’argent au cheval cabré de sable harnaché de gueules.
harpie


Animal fabuleux ayant un buste de femme nue, et le reste du corps semblable à celui d’une aigle.

Blasonnement : D’or à une harpie de sable au visage et à la poitrine d’argent.
harpon, gaffe


Lance munie d’un ou deux crochets servant principalement à la pêche.

Blasonnement : D’azur au harpon d’argent emmanché d’or posé en barre.
haussé


Déplacé vers le chef de l’écu.

Blasonnement : D’argent à la fasce haussée ondée d’azur.
heaume


Casque médiéval. Il est toujours de métal. Il est taré de front, de trois-quarts ou de profil.

Blasonnement : De gueules au heaume d’argent panaché d’or taré de profil.
hermine


L’une des deux fourrures héraldiques, par défaut sable sur argent.

Blasonnement : D’hermine.
herminé -e


S’applique à une croix à quatre mouchetures d’hermine, ou à une étoile à cinq mouchetures, aboutées par la tête. Pour les autres meubles, on ne devrait pas dire «herminé», mais «d’hermine».

Blasonnement : De gueules au lion d’hermine.
herse (agricole)


Instrument de labour en forme de triangle dont les deux montants sont maintenus à l’intérieur par des traverses garnies de pointes apparentes.

Blasonnement : De sinople à la herse d’or.
herse sarrasine


C’est la herse du portail d’un château-fort, grille qui peut être soulevée ou abaissée par un câble.

Blasonnement : D’or à la herse sarrasine de sable clouée d’argent.
hexalpha, hexagramme, didelta


Étoile de David à six branches entrelacées.

Blasonnement : D’azur à l’hexalpha d’or.
hibou


Le hibou se distingue de la chouette par sa taille plus grande et surtout ses aigrettes.

Blasonnement : D’or au hibou éployé de sinople becqué du champ et membré de gueules.
hie


Instrument formé d’une lourde masse à deux anneaux, servant à enfoncer des pieux, à tasser les pavés ou à damer la terre.

Blasonnement : De sinople à la hie d’or.
hippocampe


Cheval de mer.

Blasonnement : D’azur à l’hippocampe d’argent.
hippogriffe


Animal fantastique: c’est un cheval ailé avec la tête et les membres antérieurs d’une aigle, sans doute hérité de légendes perses. Voir aussi griffon.

Blasonnement : De sinople à l’hippogriffe d’argent membré et becqué d’or et langué de gueules.
homard, écrevisse


On trouve ce crustacé dans les armes de villes côtières ou insulaires, notamment en Bretagne. Dans certains blasons allemands ou autrichiens, il s’agit d’écrevisses.

Blasonnement : D’or au homard d’azur.
houppe


Les chapeaux ecclésiastiques sont souvent accompagnés d’un cordon d’où pendent des houppes, dont le nombre reflète le rang du prêtre: 2 rangs pour les abbés (1,2), 3 rangs pour les évêques (1,2,3), 4 rangs pour les archevêques (1,2,3,4) et 5 rangs pour les cardinaux (1,2,3,4,5 donc 15 houppes pour ces derniers).

Blasonnement : D’or aux dix houppes de gueules (1,2,3,4).
houssé


S’applique à la couverture d’un cheval. Voir aussi caparaçon.

Blasonnement : De gueules au cheval d’argent bridé et sellé d’or et houssé d’azur.
huchet


Petite corne de chasse. Contrairement au cor, le huchet est dépourvu de lien.

Blasonnement : D’azur au huchet d’or.
hure


Tête de sanglier de profil, généralement de sable.

Blasonnement : D’or à la hure de sanglier de sable défendue d’argent.
hydre


L’hydre est un animal fantastique au corps de dragon et à sept têtes. Elle est le plus souvent de sinople.

Blasonnement : D’or à l’hydre de sinople allumée et languée de gueules.
issant


Se dit de tout animal ou figure humaine dont on ne voit figuré que la tête et une partie du corps. L’animal «issant» semble sortir d’une pièce ou d’une partition de l’écu. Pour d’autres meubles, on dira «mouvant». Voir aussi «naissant».

Blasonnement : Coupé de gueules et d’or, au lion d’argent issant du coupé.
joug


Pièce de bois permettant d’atteler les animaux de trait, en particulier les bœufs, individuellement ou en couple.

Blasonnement : De sable à deux rencontres de bœuf d’or sous un joug de gueules.
jumelle


Paire de burelles séparées par un espace de même largeur qu’elles, le tout ayant approximativement l’épaisseur d’une fasce. Lorsque plusieurs jumelles sont présentes, elles sont séparées par un espace supérieur à l’espace interne à chaque jumelle.

Blasonnement : D’or à deux jumelles d’azur.
jumelle (en bande)


La jumelle occupe dans l’écu un espace égal à la fasce ; cet espace se divise en trois parties égales horizontalement ; la partie du milieu est le vide entre les deux pièces qui forment la jumelle. Les jumelles se posent non seulement en fasces, mais aussi en bandes, en barres et en sautoir ; quand elles sont autrement qu’en fasces, on en exprime la position en blasonnant.

Blasonnement : D’or à la jumelle d’azur en bande.
lacs d’amour


Nœud en huit. Cordon entrelacé circulairement, dont les bouts traversent les circonférences, l’un à dextre, l’autre à senestre. On ne prononce pas le C de lacs. Il est par défaut posé en fasce.

Blasonnement : D’or au lacs d’amour de sinople posé en pal.
lambel


Pièce de longueur ordinairement à trois pendants, un au milieu, deux aux extrémités, posée en chef. On n’exprime le nombre des pendants que lorsqu’il y en a plus ou moins de trois. Le lambel est souvent utilisé comme brisure (voir cet article).

Blasonnement : D’azur au lambel d’argent.
lambrequin


Morceaux d’étoffes découpés qui décorent la partie supérieure de l’écu. Leurs couleurs sont les mêmes que celles de l’écu.

Blasonnement : D’argent à la fasce de gueules. Timbre: un casque taré de front. Cimier: un coq de sable crêté et barbé de gueules.
lampassé


Décrit la couleur de la langue des animaux sauvages.

Blasonnement : D’argent à la tête de lion de sable lampassé de gueules.
lance


La lance de tournoi se distingue de la pique par le bas du fût à la forme de fuseau au milieu duquel se trouve ménagé une sorte de retrait dans lequel la main qui tenait l’arme se trouvait affermie et protégée.

Blasonnement : D’azur à la lance d’or posée en bande.
langué


Décrit la couleur de la langue des animaux domestiques et des oiseaux. Pour les autres, on dit «lampassé».

Blasonnement : D’or à la tête de chien de sable langué d’or.
léopard


Le léopard héraldique n’est pas conforme à la zoologie. C’est un lion passant qui regarde de face.

Blasonnement : D’azur au léopard d’or armé et lampassé de gueules.
léopard lionné


Un léopard rampant, qui est un lion regardant de face.

Blasonnement : De gueules au léopard lionné d’or.
lévrier


Représenté courant (par défaut), rampant ou passant. Toujours muni d’un collier, souvent avec une boucle. Sans collier, c’est un levron.

Blasonnement : D’azur au lévrier d’argent colleté d’or.
licorne


Animal fantastique: cheval avec une corne unique au milieu du front, une barbiche et des sabots fendus comme une chèvre.

Blasonnement : De sinople à la licorne cabrée d’argent.
lié, attaché (cor)


S’applique à la couleur de la lanière attachée à un cor.

Blasonnement : D’azur au cor d’argent lié de gueules.
lièvre


Animal généralement représenté de profil, le plus souvent courant ; lorsqu’il est couché, ou au repos, on le dit en forme.

Blasonnement : De sinople au lièvre d’argent.
limaçon


C’est un escargot, représenté de profil la tête hors de sa coquille et les antennes dressées.

Blasonnement : De pourpre au limaçon de sable à la coquille d’or.
lion


Figure héraldique extrêmement répandue. Le lion est rampant par défaut.

Blasonnement : D’azur au lion d’or lampassé de gueules.
lion léopardé (lion passant)


C’est un lion marchant sur ses quatre pattes, contrairement à la position par défaut, qui est rampante, donc dressée sur les pattes arrière.

Blasonnement : De sable au lion léopardé d’argent lampassé de gueules et armé d’or.
lionceau


Les lions deviennent des lionceaux lorsque l’écu en comporte trois ou plus.

Blasonnement : Écartelé de gueules et d’argent à quatre lionceaux de l’un en l’autre.
liseré


S’applique à la bordure d’un bonnet ou d’un casque.

Blasonnement : D’or au bonnet albanais de gueules liseré d’azur.
listel, liston, banderole


Le listel est un ruban, faisant souvent partie des ornements extérieurs, mais on le trouve parfois dans l’écu comme ici. Il porte souvent une devise.

Blasonnement : Coupé: au 1 d’or au listel d’argent chargé de la devise de sable «SOL OMNIBUS LUCET», au 2 de gueules au soleil d’or.
longé (faucon)


Indique la couleur d’un lien.

Blasonnement : De sinople au faucon d’or longé de gueules.
loré


S’applique aux nageoires d’un poisson lorsqu’elles sont d’une couleur différente de celle du corps.

Blasonnement : D’azur au poisson d’argent loré de gueules.
losange


Mot féminin en héraldique.

Blasonnement : D’or à la losange de sable.
losangé -e


Se dit d’un écu rempli de losanges alternativement de métal et de couleur. Les losanges peuvent aussi être des carrés tournés à 45°.

Blasonnement : Losangé de gueules et d’argent.
loup


Généralement passant, toujours agressif et la queue relevée (contrairement au renard).

Blasonnement : D’argent au loup passant de gueules.
lune (pleine)


Contrairement au croissant, la lune (pleine) est toujours figurée. Le soleil est aussi toujours figuré.

Blasonnement : D’azur à la lune d’or.
lunel


Quatre croissants appointés en forme de rose à quatre feuilles. Meuble peu usité en dehors de l’Espagne.

Blasonnement : D’or au lunel de gueules.
l’un en l’autre (de)


Se dit des pièces ou meubles de l’écu, posés sur les partitions, les deux émaux étant changés alternativement.

Blasonnement : Parti de gueules et d’argent au trèfle brochant de l’un en l’autre.
macle


Losange percée en losange.

Blasonnement : De gueules au macle d’or.
maçonné


Indique la couleur des joints d’une muraille.

Blasonnement : D’azur au château d’argent maçonné de sable.
maillet


Outil de charpentier.

Blasonnement : D’or au maillet de sable.
main appaumée


Paume d’une main ouverte. Il faut préciser si c’est une main droite ou gauche.

Blasonnement : D’azur à la main appaumée dextre d’argent.
main de justice


Sceptre terminé par une main d’ivoire appaumée, les trois premiers doigts levés, symbole de la royauté.

Blasonnement : De gueules à la main de justice d’argent emmanchée d’or.
manipule


Petite étole portée au bras par un prêtre.

Blasonnement : D’or au dextrochère d’argent portant un manipule de gueules.
manteau


Ornement extérieur. Le manteau est un attribut de souverain. Doublé d’hermine, il entoure le blason, et a la plupart du temps les mêmes couleurs que l’écu.

Blasonnement :
mantelé


Le mantel est une pièce honorable délimitée dans sa partie inférieure par deux traits de partition montant des cantons de la pointe vers le point d’honneur (voir «points»). Le mantelé diffère du chapé en ce que ce dernier remonte jusqu’au chef de l’écu.

Blasonnement : D’argent mantelé de gueules.
mariné


Se dit d’un animal ou d’une figure humaine qui a une queue de poisson.

Blasonnement : D’or au cheval mariné de gueules.
massacre de cerf


C’est le crâne du cerf avec ses bois, souvent accroché au mur comme trophée de chasse.

Blasonnement : De sinople au massacre de cerf d’argent.
massue


Arme de guerre primitive d’avant l’invention des armes à feu. Elle peut être représentée de diverses manières, notamment avec une tête métallique et un fût de bois. Elle est ici d’un seul morceau, et parfois munie de pointes acérées.

Blasonnement : De gueules à la massue d’argent tenue à sa base par un dextrochère de sable.
membré


Se rapporte à la couleur des membres d’un animal.

Blasonnement : De sinople au coq d’argent membré de gueules.
membre ou main d’aigle


Patte d’un aigle avec ses serres.

Blasonnement : D’argent au membre d’aigle de sable.
merle


Surtout représenté dans des «armes parlantes», le merle est généralement de sable.

Blasonnement : D’or au merle de sable.
merlette


Petit oiseau sans bec ni pattes. Le <i>martlet</i> anglais n’est pas tout à fait le même animal.

Blasonnement : De gueules à la merlette d’argent.
mitre


Coiffure ecclésiastique, en particulier des évêques.

Blasonnement : D’or à la mitre de gueules.
molette


Roulette se trouvant à l’arrière d’un éperon. C’est une étoile avec un trou circulaire au milieu. La molette a six rais par défaut.

Blasonnement : D’azur à la molette d’or.
monde (globe)


Globe impérial.

Blasonnement : De gueules au monde d’argent cintré et croiseté d’or.
mont de trois coupeaux


Le mont est formé de trois collines.<BR>On en trouve de nombreux exemples dans l’héraldique suisse.

Blasonnement : D’argent au mont de trois coupeaux de sinople.
morailles


Pinces servant à serrer le nez du cheval, pour empêcher qu’il ne se tourmente lorsqu’on le tient au travail. On les appelle aussi caveçon.

Blasonnement : D’azur aux morailles d’or.
morné


Animal privé de langue, de crocs, de queue et de griffes.

Blasonnement : De pourpre au lion morné d’argent.
mortaisé


Division en forme de queue d’aronde.

Blasonnement : Parti mortaisé d’argent et de gueules.
moucheture d’hermine


La queue d’hermine, purement héraldique.

Blasonnement : D’argent à la moucheture d’hermine.
mouton


Le mouton est toujours passant, le plus souvent d’argent. Contrairement au bélier, il n’a pas de cornes.

Blasonnement : D’azur au mouton d’argent onglé d’or.
mouvant


Se dit d’un meuble sortant de l’un des bords ou de l’un des angles de l’écu, et aussi d’un meuble touchant à quelque autre meuble, dont on doit toujours indiquer la position.

Blasonnement : D’azur au dextrochère d’argent armé de sable mouvant d’une nuée d’argent.
mur


On blasonne souvent la couleur du mortier (maçonnerie).

Blasonnement : De gueules au mur d’argent maçonné de sable.
nageant


Pour un poisson, correspond à posé en fasce. Pour un cygne, un canard etc. veut dire que l’oiseau flotte au lieu de voler.

Blasonnement : D’azur au cygne d’argent nageant sur une mer du champ ondée du second.
naissant


Se dit d’un lion ou d’un autre animal dont on ne voit que la partie supérieure du corps. Voir aussi «issant» et «mouvant».

Blasonnement : De sable au cheval naissant d’argent.
naturel (au)


Se dit des meubles représentés dans leur forme et leurs couleurs tels que la nature les a produits. Autres exemples: buste et chevelé (voir ces termes).

Blasonnement : De sinople à la cigogne au naturel accompagnée au canton senestre d’un œil aussi au naturel.
navette


Ustensile de tisserand.

Blasonnement : De gueules à la navette d’or posée en bande.
nébulé


Se dit des partitions ou d’un écu rempli de pièces arrondies saillantes et creuses alternativement.

Blasonnement : Nébulé de gueules et d’argent.
nénuphar


La feuille de nénuphar est une sorte de cœur évidé généralement posé pointe en bas. On la trouve dans certaines armes françaises, belges et allemandes.

Blasonnement : D’or à trois feuilles de nénuphar de gueules.
nillé -e


Se dit d’un sautoir, d’un chevron ou d’une croix dont les branches sont étroites.

Blasonnement : De gueules à la croix pattée d’argent nillée.
nombril


Le nombril est le point placé entre l’abîme et la pointe (voir «points»).

Blasonnement : Parti d’argent et de gueules, à l’ombre de soleil d’or posé en nombril.
noué


Qui forme un nœud d’émail différent.

Blasonnement : D’or au lion de sable armé et lampassé de gueules à la queue fourchée passée en sautoir et nouée de sinople.
nourri au pied


Fleur de lys dont on ne voit pas la partie inférieure, qui se termine à la traverse.

Blasonnement : De gueules à la fleur de lys d’argent nourrie au pied.
nuée


Nuage, généralement mouvant d’un flanc de l’écu ou du chef.

Blasonnement : D’azur à la nuée d’argent mouvante du chef.
oiseau


Tout volatile dont aucune forme, ni attribut n’indique l’espèce ; si la langue, les membres ou les griffes sont d’un autre émail que celui du corps, ceci doit être énoncé en blasonnant becqué, langué, membré ou armé de… suivant l’émail dont ces parties sont couvertes. Un oiseau dont les ailes paraissent étendues doit être dit au vol éployé, et au vol abaissé lorsque la pointe des ailes est dirigée vers le bas de l’écu.

Blasonnement : D’azur à l’oiseau d’argent becqué d’or et armé de gueules.
ombre


Se dit de l’image d’un corps qui est si déliée que l’on voit le champ de l’écu à travers. On nomme aussi <i>ombre de soleil<\/i> sa représentation non figurée (sans yeux, nez ni bouche).

Blasonnement : Palé de gueules et d’argent à l’ombre de lion brochant sur le tout.
ondé


Élément au contour ondulé.

Blasonnement : D’argent à la fasce ondée d’azur.
onglé


S’applique à la couleur des sabots.

Blasonnement : De sinople à la vache d’or onglée de gueules.
or (d’)


Un des deux métaux héraldiques, représenté par la couleur jaune.

Blasonnement : D’or plain.
ordonnés (bien, mal)


En héraldique, un groupe de trois meubles en triangle est généralement «ordonné 2 et 1» c’est-à-dire «deux en chef et un en pointe». Dans ce cas, le blasonnement est réputé par défaut et il est inutile de le préciser. À l’inverse, si ces meubles sont posés un en chef et deux en pointe, ils sont dits mal ordonnés.

Blasonnement : De pourpre à trois coquilles d’or mal ordonnées (1,2).
orle


Substantif masculin. Filière éloignée des bords de l’écu à une distance égale à sa largeur.

Blasonnement : De gueules à l’orle d’argent.
ornements extérieurs


Ensemble des éléments qui se trouvent autour de l’écu.

Blasonnement : Voir la page “Les bases de l’héraldique”
otelle


Les otelles ont une forme d’amande, et se rencontrent le plus souvent par quatre disposées en sautoir.

Blasonnement : D’azur à l’otelle d’argent.
ouroboros


Serpent enroulé en cercle qui se mord la queue.

Blasonnement : D’or à l’ouroboros de sinople.
ours


Figure héraldique fréquente dans les armes germaniques. Voir par exemple les armes de Berlin, Berne, Appenzell etc.

Blasonnement : D’or à l’ours de sable armé et lampassé de gueules.
ouvert


Ouvert s’applique principalement au portail d’une tour ou d’un château, et indique en général que l’on voit le champ à travers. Il peut aussi être d’un autre émail. Ajouré et ouvert sont à peu près synonymes.

Blasonnement : De gueules à la tour d’argent maçonnée de sable, ouverte et ajourée du champ.
paillé


Répétition linéaire d’anneaux reliés ou non par des arabesques et contenant chacun une petite figure (lion, aigle ou fleur de lys) qui n’est pas blasonnée. Imitation des broderies des riches étoffes byzantines rapportées des croisades. Assez rare. Se trouve dans quelques armes françaises et hollandaises.

Blasonnement : D’or à la fasce de gueules paillée d’argent.
pairle


Mot masculin. Pièce honorable en forme d’Y.

Blasonnement : D’azur au pairle d’or.
pairle alésé


Y aux branches raccourcies.

Blasonnement : D’or au perle alaisé de gueules.
pairle renversé


Y à l’envers.

Blasonnement : De sinople au pairle renversé d’or.
pal


Pièce honorable verticale au centre de l’écu.

Blasonnement : D’argent au pal de gueules.
palé


Écu divisé en six parties verticales aux couleurs alternantes. Par défaut, c’est palé de six pièces, sinon il faut blasonner le nombre de pals.

Blasonnement : Palé de gueules et d’argent.
palé de 4 pièces


On doit blasonner le nombre de pals lorsqu’ils sont différents de six.

Blasonnement : Palé de quatre pièces d’azur et d’or.
palissé


Pièce formée de plusieurs pieux posés près à près, pointus en haut, qui imitent les palissades pour la défense des places de guerre. En pal par défaut.

Blasonnement : D’argent palissé de sinople de quatre pièces.
palme


Branche de palmier.

Blasonnement : D’or à la palme de sinople posée en bande.
pâmé


Dauphin avec la bouche ouverte, et souvent l’œil fermé.

Blasonnement : De sable au dauphin pâmé de pourpre et loré d’argent.
pampré


Se rapporte à la couleur des feuilles d’une vigne ou d’une grappe de raisin.

Blasonnement : D’argent à la grappe de raisin d’azur pamprée de sinople.
panthère


La panthère n’est pas conforme à la zoologie. C’est un animal chimérique qui ressemble à une sorte de dragon, avec une tête de cheval à la crinière hérissée et des cornes de taureau. Elle crache généralement du feu. On la trouve surtout dans des armes germaniques.

Blasonnement : D’argent à la panthère de sable armée et accornée de gueules, crinée d’or et crachant des flammes de gueules.
papelonné


Couvert d’écailles.

Blasonnement : D’or papelonné d’azur.
paré


Couleur de l’habit.

Blasonnement : D’argent au dextrochère de carnation paré d’azur.
parlant


Armes comportant des figures qui expriment le nom du possesseur de ces armes. Exemples: Lecoq, Castille, Châtelain, La Harpe, León, Grenade, Châteaurenard, Falkenberg. Voir la page «Héraldique». Ici les armes du village de <I>Bagnes</I> en Valais. Aujourd’hui, le champ de l’écu est d’azur.

Blasonnement : De gueules à une femme à dextre et un homme à senestre, tous deux nus au naturel et chevelés d’or, <I>baignant</I> dans un grand baquet aussi d’or cerclé d’argent rempli d’une eau d’azur.
parti


Pièce honorable: division verticale de l’écu en deux parties.

Blasonnement : Parti d’argent et de gueules.
parti mi-coupé


L’écu est d’abord parti (divisé verticalement) et la partie senestre (à droite en le regardant) est coupée (divisée horizontalement.

Blasonnement : Parti d’or et mi-coupé de gueules et d’argent.
passant


Se dit d’un animal qui marche.

Blasonnement : De sinople au cerf passant d’argent.
passés en...


Disposition de plusieurs éléments de l’écu, le plus souvent en sautoir. Dans ce cas, la bande devrait être au dessus le la barre.

Blasonnement : De gueules à deux couteaux de table d’argent emmanchés d’or passés en sautoir.
pavillon


Le pavillon est une espèce de dôme sous lequel on place les armoiries des empereurs et des rois. Le pavillon surmonte le manteau; mais réunis, on les comprend tous deux sous la dénomination de pavillon.

Blasonnement :
peautré, mariné


Décrit la couleur de la nageoire caudale d’un poisson.

Blasonnement : D’azur au dauphin d’argent peautré de gueules.
pégase


Cheval ailé.

Blasonnement : De gueules au pégase d’argent monté par un Bellérophon habillé d’azur et chevelé d’or.
pentalpha


Étoile à cinq rais ajourée aux bras entrelacés. C’est celle qui se trouve par exemple sur le drapeau du Maroc.

Blasonnement : D’argent au pentalpha de sinople.
percé


Percé d’un trou laissant voir le champ, sauf quand le trou est d’un émail différent, qu’il faut alors blasonner.

Blasonnement : D’azur au croissant d’argent percé.
péri (bâton)


Se dit d’un meuble de très petite taille par rapport à sa taille ordinaire.

Blasonnement : D’azur au bâton péri d’or.
phénix


Oiseau imaginaire ressemblant à un aigle, posé de front la tête de profil et les ailes déployées, sur un bûcher allumé appelé «immortalité».

Blasonnement : De sable au phénix d’argent becqué d’or et langué de gueules sur son immortalité du dernier.
phéon


Fer de flèche ajouré.

Blasonnement : De gueules au phéon d’argent.
piété (pélican)


Se dit des gouttes de sang qui coulent du flanc du pélican, qui en nourrit ses petits.

Blasonnement : D’azur au pélican de sable en sa piété de gueules.
pignonné


Division en forme de marches d’escalier. S’applique à une bande, une barre, au tranché, au taillé et autres formes diagonales. Sinon, voir denché et endenté.

Blasonnement : Tranché pignonné d’azur et d’or.
pile


Pièce triangulaire étroite, la pointe en bas, allant du chef vers la pointe de l’écu. Cette pièce est plus étroite que le chapé.

Blasonnement : D’argent à la pile d’azur.
pile renversée


Pièce triangulaire étroite, la pointe en haut, allant du bas vers le chef.

Blasonnement : D’argent à la pile renversée d’azur.
pique, javelot


La pique a un fût cylindrique. Voir aussi «lance».

Blasonnement : D’argent à la pique de gueules armée de sable posée en barre.
plaine


Le plaine est une champagne réduite en hauteur d’environ moitié.

Blasonnement : D’or à la plaine de sinople.
ployé, plié


Se dit des pièces dont les lignes décrivent une courbe.

Blasonnement : D’argent au chevron ployé de pourpre.
plumeté


Couvert de plumes idéalisées alternant les couleurs.

Blasonnement : Plumeté d’argent et de sable.
point d’honneur


Le point d’honneur se situe au milieu du chef et un peu en dessous, ici entre les points 2 et 5 (voir «points»).

Blasonnement : D’or à quatre pals de gueules à la fleur de lys d’argent brochant sur le tout au point d’honneur (armes de la ville de Saint-Maximin).
pointée (rose)


On dit qu’une rose est pointée lorsque les petites feuilles pointues qui saillissent à l’extérieur sont d’un autre émail que celui de la fleur.

Blasonnement : De sable à la rose d’argent pointée d’azur.
points


L’écu peut être divisé en neuf régions nommées points selon le schéma montré ici. De plus, le point H est appelé «point d’honneur» et le point N «nombril». Voir aussi «équipolé» et comme exemple le blason de Gonzague.

Blasonnement :
poisson


Le poisson, généralement posé en fasce, peut être loré (les nageoires), oreillé (les ouïes) ou peautré (la queue) lorsque celles-ci dont d’un autre émail.

Blasonnement : D’azur à trois poissons d’argent peautrés d’or l’un sur l’autre, celui du milieu contourné.
pommeté


Pièce dont les extrémités sont munies de petites boules.

Blasonnement : D’azur à la croix clenchée d’argent pommetée d’or.
pont


Le pont occupe toute la largeur de l’écu. Il y en a de toutes sortes dans les armoiries. Il faut donc en blasonner le détail et notamment de nombre d’arches.

Blasonnement : D’azur au pont d’argent de trois arches, gardé de deux tourelles ajourées surmontant une rivière du champ ondée du second.
posé en


Lorsque un ou plusieurs meubles sont placés de façon à former une pièce honorable (fasce, bande, croix etc.) on dit ces meubles posés en fasce, bande etc.)

Blasonnement : De gueules à la hache d’argent posée en bande.
pourpre (de)


Un émail héraldique assez récent, de couleur violette, moins répandu que les autres. Le pourpre fait exception à la règle interdisant émail sur émail.

Blasonnement : De pourpre plain.
proboscide


Substantif féminin: Trompe d’éléphant que l’on rencontre parfois dans les armoiries allemandes.

Blasonnement : D’or à la proboscide de sable.
puits


Meuble assez rare.

Blasonnement : De geules au puits d’or maçonné de sable.
quartefeuille


Fleur idéale, sorte de rose figurée avec quatre feuilles, sans boutons, sans pointes ni queue, et percée au centre.

Blasonnement : De sinople au quartefeuille d’argent.
quintefeuille


Fleur à cinq pétales ou fleurons arrondis, ayant chacun une pointe, dont le centre est percé en rond.

Blasonnement : De sinople au quintefeuille d’argent.
rais


Rayons d’une étoile. On ne les blasonne que lorsque leur nombre est différent de cinq, qui est la valeur par défaut.

Blasonnement : D’azur à l’étoile à dix rais d’or.
ramé


Se rapporta à la couleur des bois d’un cerf.

Blasonnement : D’azur au cerf d’argent ramé de gueules.
rameau


Petite branche d’arbre garnie de feuilles.

Blasonnement : D’or au rameau d’olivier de sinople.
rampant


Animal dressé sur ses pattes arrière. Pour un cheval, on dit «cabré», pour un bélier, «saillant», pour un loup, «ravissant», pour un taureau, «furieux», pour un chat, «effrayé». Voir ces autres articles.

Blasonnement : D’or à l’ours rampant de sable lampassé de gueules.
ramure de cerf


Bois du cerf ou du daim.

Blasonnement : D’or à la demi-ramure de sable.
rangés en...


Disposition des petits meubles.

Blasonnement : D’or à quatre cœurs de gueules rangés en pal.
rangier


Lame de faux.

Blasonnement : De gueules au rangier d’argent.
râteau (agricole)


Outil du jardinier.

Blasonnement : De sinople au râteau d’or.
ravissant


S’applique à un loup dressé sur ses pattes de derrière. Pour plusieurs autres animaux, on dit «rampant». Voir cet article.

Blasonnement : D’or au loup ravissant de sable armé et lampassé de gueules.
rayonné


S’applique à toute partition ou pièce munie de petites dents en forme de flammes. Les dents peuvent être alternativement droites et recourbées (voir soleil), mais pas toujours.

Blasonnement : Coupé rayonné d’or et de gueules.
rebattement


On nomme rebattement la répétition de partitions simples ou de pièces simples. Les motifs à rayures sont palés, vergettés fascés, burelés, bandés, barrés, coticés, chevronnés, contre-fascés, contre-palés, etc. Voir ces articles. Le mot rebattement lui-même ne se trouve pas dans les blasonnements.

Blasonnement : Coticé de quatorze pièces d’azur et d’argent.
recercelé, recerclé


Qui se termine en cerceaux ou volutes s’enroulant sur elles-mêmes. S’applique en particulier à la croix ou à la queue d’un cochon ou d’un sanglier.

Blasonnement : D’azur à la croix recercelée d’or.
redorte


Une branche d’arbre tortillée en quatre cercles l’un sur l’autre.

Blasonnement : De gueules à la redorte d’or.
regardant


Se dit d’un animal qui tourne la tête pour regarder, mais il est préférable, surtout s’il s’agit du lion, de le dire à la tête contournée.

Blasonnement : De gueules au lion d’argent regardant à senestre (à la tête contournée).
renard


Généralement représenté passant, de profil, parfois rampant avec la queue levée.

Blasonnement : D’azur au renard passant au naturel.
rencontre


Mot masculin. Représente une tête d’animal vue de front. Le buffle a généralement un anneau nasal, le taureau n’en a pas. Voir accorné et bouclé.

Blasonnement : De gueules au rencontre de lion rugissant d’argent criné d’or et lampassé du champ.
renversé


La tête en bas: symétrie horizontale.

Blasonnement : D’or à la croix latine renversée de gueules.
resarcelé


S’applique à une pièce honorable chargée d’un orle. Rare.

Blasonnement : D’azur à la croix d’argent resarcelée de gueules.
retrait


Se dit d’une pièce honorable qui ne touche qu’un seul bord de l’écu.

Blasonnement : D’argent au pal de gueules retrait en chef.
rinceaux


Rameaux en forme de demi-cercle.

Blasonnement : D’argent au diamant d’azur entouré de deux rinceaux de sinople.
roc d’échiquier


Cette pièce, purement héraldique, ne correspond à aucune de celles d’un jeu d’échecs traditionnel.

Blasonnement : De gueules au roc d’or.
rompu (chevron)


Employé dans le même sens que brisé.

Blasonnement : D’azur au chevron rompu d’or.
rose


La rose héraldique a une forme très précise, à cinq pétales, entre lesquels apparaissent les pointes des sépales, et un bouton central.

Blasonnement : D’or à la rose de gueules boutonnée du champ et pointée de sinople.
rosier


Contrairement à la rose héraldique, il s’agit ici de roses au naturel.

Blasonnement : D’or au rosier arraché de sinople feuillé du même fleuri de trois roses de gueules, deux à dextre et une à senestre.
rouant


Un paon faisant la roue.

Blasonnement : D’argent au paon de gueules membré et becqué d’or rouant de sinople et miraillé du champ.
roue


C4est en général une roue de charrette.

Blasonnement : De gueules à la roue d’argent.
roue de moulin


La roue d’un moulin à eau est entourée de créneaux pour représenter les augets, et munie d’un trou carré où passe l’axe.

Blasonnement : De sinople à la roue de moulin d’or.
rouelé


Chargé d’anneaux concentriques (voir vires).

Blasonnement : De sinople rouelé d‘or.
rustre


Losange percé en rond.

Blasonnement : D’azur au rustre d’or.
sable (de)


Émail de couleur noire.

Blasonnement : De sable plain.
sabre


Le sabre a une lame légèrement recourbée, alors que l’épée a une lame droite.

Blasonnement : D’azur au sabre d’argent gardé d’or posé en bande.
saillant


Se dit du cerf, du bouc, de la chèvre, du mouton, etc., dressés sur leurs pattes de derrière. Le chien, le porc, le lévrier, l’écureuil, le sanglier dans la même position sont dits rampants, le léopard, lionné, le taureau, furieux, le loup, ravissant, le cheval, cabré, le chat, effrayé ou effarouché.

Blasonnement : De gueules au bélier saillant d’argent, accorné et onglé d’or.
Saint-Esprit


Une colombe éployée renversée (la tête en bas).

Blasonnement : D’azur au Saint-Esprit d’argent.
salamandre


Sorte de lézard, la tête contournée et la queue en volute, environné de flammes de tous côtés.

Blasonnement : De sable à la salamandre d’argent couronnée d’or et crachant des flammes du même, sur un brasier de gueules.
sanglier


Cet animal sauvage se représente de profil, passant et ayant la queue recercelée, le plus souvent de sable ; on le dit défendu quand ses défenses sont d’un émail particulier, et allumé lorsque ce cas est celui de l’œil ; sa tête est appelée «hure».

Blasonnement : D’or au sanglier passant de sable défendu et allumé d’argent.
sautoir


Pièce honorable en forme d’une croix de Saint André.

Blasonnement : D’argent au sautoir de gueules.
sautoir (en)


Passés en sautoir: se dit de deux meubles croisés. La pièce en bande est en principe au dessus de la pièce en barre.

Blasonnement : De gueules à deux épées d’argent gardées d’or passées en sautoir.
sauvage


Figure d’homme barbu le plus souvent au naturel, armé d’une massue, paré de feuillages ou d’oripeaux indiens, et coiffé de plumes.

Blasonnement : De sinople au sauvage au naturel coiffé et pagné d’or à la ceinture de gueules armé d’une massue de sable posée sur l’épaule dextre.
semé


Couvert intégralement de petits meubles.

Blasonnement : D’azur semé de billettes d’or.
senestre


Pour celui qui regarde l’écu, c’est à droite, mais pour celui qui le porte, c’est à gauche.

Blasonnement : Voir la page «Héraldique» pour les détails.
senestré -e


Meuble accompagné à senestre d’un autre meuble.

Blasonnement : De gueules au calice d’argent senestré d’une étoile (6) du même.
sénestrochère


Bras gauche. Le dextrochère et le sénestrochère meuvent par défaut des flancs de l’écu, ou d’une nuée, ce qu’il faut alors blasonner.

Blasonnement : De sinople au sénestrochère d’argent paré de gueules tenant cinq flèches d’or en faisceau.
serpette


Petit outil servant à émonder, à tailler ou à greffer, par exemple la vigne. Ne pas confondre avec la faucille.

Blasonnement : De sinople à la serpette d’argent emmanchée d’or.
sinople


Émail de couleur verte.

Blasonnement : De sinople plain.
sirène


La sirène est une figure imaginaire : image de femme marinée (à queue de poisson). Elle est toujours représentée flottant sur une mer ou sur une onde. En général, elle se peigne d’une main en se regardant dans un miroir qu’elle tient de l’autre. Si elle fait autre chose, il faut le blasonner.

Blasonnement : De gueules à une sirène d’argent soutenue d’une fasce ondée abaissée d’azur bordée du second.
soc


Soc de charrue médiévale, présentée soit la pointe en haut, soit la pointe en bas, qu’il faut donc blasonner.

Blasonnement : De sinople au soc de charrue d’argent la pointe en haut.
soleil


Le soleil est figuré par défaut. S’il ne l’est pas, c’est une «ombre de soleil». Les 16 rayons du soleil sont alternativement droits et ondulés.

Blasonnement : D’azur au soleil d’or.
sommé


Se dit d’une figure ayant au-dessus d’elle un autre meuble qu’elle soutient.

Blasonnement : D’or au mont de trois coupeaux de sinople sommé d’une colombe d’argent.
soutenu


Se dit d’une pièce posée directement sous une autre.

Blasonnement : D’azur à la colombe d’argent soutenue d’une burelle d’or.
soutiens


Ornements extérieurs. Contrairement aux supports ou aux tenants, les soutiens sont des arbres, des végétaux ou des objets inanimés tels que des colonnes.

Blasonnement : De sinople à la rose d’or. Soutiens: deux gerbes de blé nouées de sinople.
supports


Ornement extérieur. Figures d’animal maintenant l’écu à dextre et à senestre.

Blasonnement : De gueules à la fasce d’or. Supports: deux lions d’or.
sur le tout


Se dit d’une figure placée en abîme au dessus des autres.

Blasonnement : D’argent au sautoir de gueules, sur le tout à l’écusson d’or chargé d’un diamant de sable.
surchargé


Se dit d’un meuble qui posé lui-même sur une autre pièce, est chargé de quelque objet.

Blasonnement : De sable à la fasce d’argent chargée d’un écusson d’azur surchargé d’une fleur de lys d’or.
surmonté


Se dit d’une pièce qui en a une autre au-dessus d’elle, mais sans la toucher, contrairement à «sommé».

Blasonnement : De gueules au croissant d’argent surmonté d’un hanap d’or.
taillé


Pièce honorable qui divise l’écu dans le sens de la barre, du haut à senestre (droite) au bas à dextre (gauche). C’est l’inverse du tranché.

Blasonnement : Taillé d’argent et de gueules.
taré


Taré indique la position d’un heaume ou d’un casque: de front, de trois-quarts ou de profil.

Blasonnement : D’azur à un heaume d’argent taré de front.
tau


Croix de Saint Antoine en forme de T.

Blasonnement : De gueules au tau d’or.
taureau


Par défaut, le taureau a la queue en l’air, sa pointe dirigée à senestre. Il est passant par défaut, mais furieux lorsqu’il est dressé sur ses pattes de derrière. Voir aussi bœuf et vache.

Blasonnement : De sable au taureau d’or.
tenant


L’animal tient quelque chose entre ses pattes.

Blasonnement : De gueules au lion d’argent tenant un racloir de tanneur d’or.
tenants


Supports dont le motif est une figure humaine ou un ange.

Blasonnement : D’azur au pal d’argent. Tenants: deux anges au naturel.
terrasse


Contrairement à la plaine ou à la champagne, la terrasse a une surface irrégulière.

Blasonnement : D’or à la terrasse de sinople.
tête de Maure


On n’imagine pas une tête de Maure qui ne soit pas de sable... On n’en blasonne donc pas l’émail La tête de Maure représente parfois Saint Maurice (qui était égyptien, donc nubien et noir) surtout dans les armes germaniques.

Blasonnement : D’or à la tête de Maure tortillée d’argent.
tête d’homme


Par défaut, la tête humaine se présente de profil. Dans le cas contraire, il faut blasonner «posée de front».

Blasonnement : D’azur à la tête de jeune homme d’argent chevelée d’or.
tiare


La tiare papale est le couvre-chef du pontife. Vous voyez ici les armes du pape François.

Blasonnement : D’azur à une étoile d’or à 32 rais chargée des lettres IHS de gueules soutenant une croisette du même et surmontant trois clous de sable (emblème de la Compagnie de Jésus), accompagnée en pointe d’une étoile à 8 rais d’or à dextre et d’une fleur de nard du même à senestre. Timbre: la tiare papale supportée par une étole de gueules. Une cordelière de gueules passée dans les anneaux des clefs papales. Devise: MISERANDO ATQUE ELIGENDO.
tiercé en bande


Division de l’écu en trois parties diagonales.

Blasonnement : Tiercé en bande d’or, de gueules et d’argent.
tiercé en barre


Division de l’écu en trois parties diagonales.

Blasonnement : Tiercé en barre d’or, de gueules et d’argent.
tiercé en fasce


Division de l’écu en trois parties horizontales.

Blasonnement : Tiercé en fasce d’or, de gueules et d’argent.
tiercé en pairle


Division de l’écu en trois parties. La division forme un Y.

Blasonnement : Tiercé en pairle d’or, de gueules et d’argent.
tiercé en pal


Division de l’écu en trois parties verticales.

Blasonnement : Tiercé en pal d’or, de gueules et d’argent.
tiercefeuille


Ce meuble ressemble au trèfle quant à la disposition des feuilles, mais il est figuré sans queue, les feuilles sont pointues et le centre évidé. Voir aussi quartefeuille et quintefeuille.

Blasonnement : De sinople au tiercefeuille d’or.
tigé


S’applique à la couleur de la tige lorsqu’elle est différente de celle de la plante.

Blasonnement : D’or à la rose de gueules pointée, feuillée de deux pièces et tigée, le tout de sinople.
tilleul


Le tilleul serait le symbole de la joie, de la beauté et de l’amitié.

Blasonnement : D’or au tilleul de sinople.
timbre


Se dit de tout ornement qui se met au-dessus de l’écu, en particulier les coiffures telles le heaume, la couronne, la mitre, le chapeau, la toque, etc. mais aussi les lambrequins. Un écu qui paraît surmonté de ces attributs et marques de dignité se dit timbré de…

Blasonnement : D’azur à la fasce d’argent. Timbre: un heaume taré de front et coiffé d’une couronne de comte.
tires


Nombre de rangées lorsqu’il y en a moins de six dans les écus échiquetés, vairés, fuselés ou losangés.

Blasonnement : Losangé d’azur et d’argent de quatre tires.
toison d’or


La Toison d’or est un ordre de chevalerie institué par le duc de Bourgogne Philippe le Bon en 1430. En héraldique, il figure le plus souvent — mais pas toujours — dans les ornements extérieurs. Il représente une toison de bélier suspendue à un collier ou à un ruban.

Blasonnement : De gueules à la toison d’or.
tortil


Couronne de tissu autour de la tête.

Blasonnement : D’argent à la tête de Maure de sable au tortil d’or et de gueules.
tortillée


S’applique à la couleur de la couronne de tissu (tortil) entourant une tête de Maure.

Blasonnement : D’or à la tête de Maure de sable tortillée de gueules.
tour


La tour peut avoir des formes diverses, que l’on ne blasonne que rarement. On devrait blasonner les créneaux quand il y en a plus de trois. Voir aussi les articles ajouré et ouvert.

Blasonnement : D’azur à la tour d’argent crénelée de quatre pièces maçonnée de sable et ajourée du champ.
tourné


Se dit d’un croissant, d’un fer à chaval ou d’un chevron dont les pointes sont dirigées à dextre. Si elles le sont à senestre, le meuble est dit contourné.

Blasonnement : De sable au croissant tourné d’argent
tourteau


Ce disque est toujours d’émail sur fond de métal. S’il est de métal, c’est un besant.

Blasonnement : D’or au tourteau de sinople.
tourteau-besant


Le tourteau-besant est toujours sur un champ de métal. Pour le besant-tourteau, c’est l’inverse.

Blasonnement : D’or à trois tourteaux-besants de gueules et d’argent.
tramé


Une grille carrée (rare). Trangles en pal et en fasce en nombre indéterminé.

Blasonnement : D’argent tramé de gueules.
tranché


Pièce honorable qui divise l’écu dans le sens de la bande, du haut à dextre (gauche) au bas à senestre (droite). C’est l’inverse du taillé.

Blasonnement : Tranché d’argent et de gueules.
trangle


Fasce mince, toujours en nombre impair. En nombre pair, ce sont des burelles. Quand il n’y en a qu’une, c’est une divise.

Blasonnement : D’argent à cinq trangles d’azur.
traverse


Cotice en barre. C’est une barre réduite en largeur.

Blasonnement : D’azur à la traverse d’or.
trêcheur


Le trêcheur n’a qu’une largeur égale à la moitié de celle de l’orle. Il est souvent double, parfois fleurdelysé. Le double trêcheur est parfois appelé essonier.

Blasonnement : D’azur au double trêcheur d’or.
trèfle


Le trèfle a une petite queue ondoyante, ce qui le distingue de la tiercefeuille qui n’en a point.

Blasonnement : D’or au trèfle de sinople.
treillissé


C’est un fretté aux cotices minces (voir fretté).

Blasonnement : D’azur treillissé d’or.
triquètre, triscèle


Trois jambes repliées réunies par le haut des cuisses d’où elles rayonnent. Motif que l’on trouve dans les armes de l’île de Man en Angleterre.

Blasonnement : De gueules au triquètre d’argent, genouillère et éperons d’or.
trois


D’azur à trois fleurs de lys d’or, qui est du roi de France.

Blasonnement : Lorsque un écu comporte trois meubles, ils sont disposés par défaut 2 en chef et 1 en pointe, ce qu’il n’est pas nécessaire de blasonner. Dans le cas contraire il faut le faire. Voir par exemple les articles ordonnés, chauve-souris ou poisson.
trompe de chasse


La trompe de chasse est un instrument différent du cor de chasse héraldique : analogue au cor d’harmonie, elle a de grandes dimensions, souvent un double enroulement, et peut se passer autour du corps. On la trouve surtout dans des armes françaises.

Blasonnement : De sable à la trompe de chasse d’or.
vache


La vache se distingue évidemment du bœuf et du taureau par la présence de ses pis, mais aussi par sa queue qui est obligatoirement le long du corps. Le bœuf a la queue pendante et le taureau a la queue en l’air. La vache est passante par défaut.

Blasonnement : De sinople à la vache d’argent.
vair


L’une des deux fourrures héraldiques, constituée de sortes de clochettes en quinconce, les unes de métal, les autres d’émail. Par défaut, d’argent et d’azur, sinon c’est du vairé et il faut en blasonner les couleurs. Ici de quatre tires.

Blasonnement : De vair.
vairé


Se dit de l’écu ou d’un meuble chargé de vair, d’autres émaux que ceux d’argent et d’azur. Il y a plusieurs variations du vairé. Ici en pal, c’est à dire que les tires ne sont pas décalées alternativement. Voir aussi contre-vair ci-dessus.

Blasonnement : Vairé en pal d’or et de gueules.
vannet


Coquille dont on voit le creux, donc vue côté ouvert. Le nom vannet provient de a ressemblance avec un van à grain, instrument d’osier des paysans d’autrefois servant à vanner, à séparer le grain des herbes par la force du vent.

Blasonnement : D’azur au vannet d’argent.
vergette


C’est un pal étroit.

Blasonnement : D’azur à la vergette d’or.
vergetté de 10 pièces


C’est la même chose que palé, mais avec des pals étroits nommés vergettes.

Blasonnement : Vergetté d’argent et de gueules de dix pièces.
versé, renversé


Se dit d’un meuble qui se trouve dans une position opposée à celle qui lui est propre. On se sert du mot renversé, pour un arbre, une tour, un chevron, etc. dans la même signification.

Blasonnement : D’azur au chevron renversé d’or.
vêtu


Se dit de l’écu qui est rempli par une losange dont les quatre pointes touchent les bords. La losange est le champ de l´écu, et les quatre triangles des cantons sont le vêtu, qui se forme donc du chapé et du chaussé réunis.

Blasonnement : D’or vêtu d’azur.
vif (poisson)


Se dit d’un poisson recourbé.

Blasonnement : D’or au requin vif de sable denté d’argent.
vigilance (grue)


On nomme ainsi la pierre que tient une grue dans sa patte dextre.

Blasonnement : D’azur à la grue d’argent tenant sa vigilance d’or.
vigne


Un cep avec des grappes, des feuilles et un échalas qu’il faut blasonner en détail.

Blasonnement : D’azur au cep de vigne arraché d’or, fruité de gueules, pampré de sinople et soutenu de sable.
viléné


Se dit des parties génitales d’un animal lorsqu’elles sont d’un émail différent de celui du corps.

Blasonnement : D’azur au lion d’or vilené de gueules.
vires


Plusieurs anneaux concentriques, généralement au nombre de trois.

Blasonnement : De pourpre à trois vires d’or.
virolé (cor)


Se dit des cors, huchets, etc, dont les cercles qui les garnissent sont d’un autre émail que celui de l’instrument lui-même.

Blasonnement : De sinople au cor d’or virolé de gueules.
vis d’escargot (coupé)


S’utilise en coupé ou en écartelé. Le coupé peut se trouver à dextre par défaut comme ici, mais aussi à senestre.

Blasonnement : Coupé en vis d’escargot d’argent et de gueules.
vis d’escargot (écartelé)


On peut aussi dire écartelé en girons arrondis.

Blasonnement : Écartelé en vis d’escargot d’azur et d’argent.
vivré


Se dit de pièces à sinuosités angulaires, qui forment des angles saillants et rentrants, en zig-zag.

Blasonnement : De sable à la fasce vivrée d’or.
vol


Une paire d’ailes. S’applique aux oiseaux, mais pas aux anges.

Blasonnement : D’azur au vol d’argent.
vouivre


Animal fabuleux au corps de dragon ailé et à la tête de coq. Se confond souvent avec le dragon, le basilic, la guivre et la coquatrix (voir ces articles).

Blasonnement : D’argent à la vouivre de sinople tenant dans ses pattes une crosse épiscopale d’or.
voûté


Incurvé vers le haut comme une arche. C’est le contraire d’affaissé.

Blasonnement : D’argent à la fasce voûtée de gueules.

 
© François de Dardel pour le dessin des 625 écus ci-dessus.

Mise à jour
2021-08-29


Blason Dardel
Accueil

Plan du site
Blason Beaujon
Héraldique  Glossaire